Vos Collections - Chevalier de Malte - M. Martin - Blog du Templier

Publié le par Le Templier

Mise en valeur de Monsieur Martin

 

 

 

Voici une nouvelle mise en valeur de Monsieur Martin. Un chevalier que l'on a peu vu. C'est donc une bonne occasion pour redécouvrir cette pièce.

 

 

DSC00419

 

 

DSC00422

 

On retrouve ce qui fait la force de notre ami, le décor d'extérieur.

 

DSC00425

 

 

DSC00433

 

DSC00436

 

DSC00439

 

DSC00442

 

DSC00447

 

DSC00451

 

DSC00454

 

DSC00456

 

Merci à Monsieur Martin, pour ses mises en valeurs plein de verdure et de soleil.

Publié dans Collection M. Martin

Commenter cet article

Martin Jean Marie 10/07/2011 10:01



Bonjour,


 


merci pour vos commentaires.


 


Je vous souhaite un bon dimanche.



Le Templier 10/07/2011 14:48



merci à vous aussi bon dimanche, et à tous d'ailleurs.


 


Bonne vacances à ceux qui ont la chance d'être déjà parti.



djamp 09/07/2011 12:34



Pour l'explication de la cotte de maille, je n'ai peut etre pas été très clair donc voila, le guerrier saxon a une tunique en cotte de maille, le chevalier de l'ordre de malte également mais le
guerrier saxon n'a pas de cotte de maille au niveau des jambes, des bras et de la tête alors que le chevalier de Malte si. Donc je pense que pour éviter une impression tassée avec trop de cotte
de maille, les EDG ont voulu "styliser" l'une d'elle pour que l'on voit une difference, adoucir la surface la plus importante et graver plus en profondeur celle de la tunique. Mais ce n'est
qu'une explication et peut etre pas la bonne ...



Le Templier 09/07/2011 15:41



hum, non ça ne me parait pas valable, le haubert ou le haubergeron sont en une pièce. Le haubert est comme une parka avec manche et allant jusquau genou, le haubergeron sans manche et quasi
niveau taille. Les jambes ne sont jamais reliées avec la partie hautes, on appelle cela des chausses de mailles. Mais la qualité de la maille est normalement identiques donc une distinction entre
les deux ne seraient pas appropriée.


Si sur le chevalier de malte la cotte de mailles peut encore passer. Il faut que je mette en ligne pour le templier et là pour moi le manque de qualité saute aux yeux. Pourtant ce templier
marche du tonnerre grace à sa pose.



MonSeigneur Louis 08/07/2011 14:57



Trop puissant Monsieur Martin Pour les
photos du Chevalier de Malte en pleine jungle


Ho! la vache! Vivement les Fêtes de fin d'années vous allez casser la baraque...



djamp 08/07/2011 12:47



Bonjour à tous 


 


  J'aime cette pièce ! mais en préambule, bravo encore une fois Jean-Marie pour vos photos surtout que vous avez réussi un truc, j'y reviendrai plus tard, qui montre que si vous étiez le
photographe officiel des EDG, vous feriez mécaniquement monter les ventes, chapeau bas l'artiste !


 


  J'ai toujours été attiré par cette pièce et pourtant j'ai mis un certain temps à l'acheter. Plusieurs choses me donnaient vraiment envie de l'acquérir et un détail m'empechait de passer à
l'acte. Les choses positives étaient légion, la posture tout d'abord que je trouve bien que très simple, très digne, le fait que ce soit un ordre a aussi joué dans mon attirance, la sculpture du
drapé est une pure merveille, cette pièce est aussi belle de dos que de face, la tunique fourmillait de détails alors qu'elle est assez sobre, le visage que je trouve parfait dans sa profondeur,
que du bonheur, et enfin cette pièce est signée du maestro, point non négligeable quand on sait l'admiration que je voue à ce sculpteur (si vous connaissez son travail en dehors des EDG, je suis
preneur d'infos la dessus, j'aimerai bien avoir d'autres pièces de lui mais il n'y a pas beaucoup d'infos sur le web)


 


Et puis, vint la cotte de maille ! aie ... sujet épineux qui a lui seul m'a fait hésiter, toutes ses réussites expliquées plus haut, bloquées par la cotte de maille . Les EDG ont pour moi, un savoir faire incroyable au niveau des cottes de maille, certainement la maison la plus douée dans la maitrise
technique de ce vetement, je n'en ai jamais vu des mieux réalisées et là ...patatra, la déception ! Je reviens un instant sur le travail de Jean-Marie qui par la qualité de ses photos a fait
ressortir le meilleur et estompé le sujet qui fache. La seconde photo de la prise intèrieure le montre un peu, les photos prises extérieures masquent ce défaut complétement, bravo Jean-Marie,
vous allez finir par etre engager par les EDG pour mettre en valeur leurs réalisations , , imaginez le bonheur de
vos petites filles devant toutes ses boites qu'il doit y avoir la bas  et pour les plus grands qui furent dans
l'obligation de laisser tomber les tétines souvent pour des raisons professionnelles parce que ça ne se marie pas super bien avec le costume cravatte , ils ne nous restent que les figurines , vos petites
filles ne savent pas la chance qu'elles ont ... ... 


 


Et puis opère la magie de ce site ! Les differentes opinions des collectionneurs qui partagent leurs sensations (messieurs les anonymes, sortez de l'ombre, votre opinion est importante) amènent à
peaufiner son jugement. Christian, pour ne pas le nommer, m'a convaincu par ses propos que cette pièce méritait qu'on l'achète tout comme le st sépulcre et le grand maitre teutonique qui
souffrent un peu du même problème. Et vous, savez quoi, il a raison !


 


   J'ai donc franchi le pas sur ces trois figurines et je ne le regrette pas une seule seconde car leur qualité commune estompe largement leur défaut de cotte de maille. Pour prendre
plus spécifiquement le cas de l'ordre de Malte, j'ai peut etre une explication qui vaut ce qu'elle vaut, mais j'ai l'impression que comme il y a deux cottes de maille différentes, l'une sous la
tunique très bien sculptée d'ailleurs mais tres modeste en dimension et qu'il y a les bras, les jambes et la tête qui sont recouverts également, l'atelier a voulu differencier les deux "styles"
en changeant la gravure, ce n'était pas une mauvaise idée au départ mais la réalisation n'a pas été à la hauteur du projet, il aurait mieux valu faire l'inverse, graver finement les parties les
plus visibles et estomper la cotte de maille sous la tunique ou alors, reprndre l'idée de Christian avec un casque amovible que l'on aurait pu mettre sur la tête du chevalier, la cotte de maille
de la tête étant la plus lisse de toutes


 


En conclusion, cette pièce passe très proche de la perfection, la cotte de maille l'empeche d'atteindre ce point mais ça demeure une pièce d'une excellente facture qui est un impératif pour la
symbolique de l'ordre représenté


 



Le Templier 09/07/2011 11:31



Je suis d'accord : J'ai toujours été attiré par cette pièce et pourtant je ne l'ai pas acheté. Je pourrais continuer avec toutes les raisons que tu avances qui sont vraies.


Mais pour moi la qualité de la cotte de mailles est rédhibitoire. Il est à noté que j'ai la pièce en résine peinte tout de même. Au départ elle n'existait pas en étain. J'ai donc acheté en
résine mais pour me donner envi de la reprendre en étain il aurait fallu qu'elle soit parfaite pour moi il manque le plus sur la cotte de mailles même si le reste est nickel !


Le pire c'est que j'étends cette constatation à toute la série des chevaliers de l'ordre dernièrement parue. Je n'ai pas réussi à acquérir la figurine en résine du templier en mouvement, mais
j'hésite énormément à la prendre en étain. Lors de la mise en valeur de celle-ci on pourra en reparler.


 


J'ai pas bien compris ton explication sur la double cotte de mailles .


 


Pour revenir, sur le heaume creux, si je trouve l'idée bonne, je ne suis pas certain qu'elle soit possible techniquement. Il faudrait demander au maitre.