Ma Collection Fantastique - L'Exécutrice - Blog Du Templier

Publié le par Le Templier

Ma Collection Fantastique - L'Exécutrice

 

 

C'est une collection que j'avais mis de coté depuis pas mal de temps. C'est une offre sur e-bay qui m'a permis de l'acquérir.

 

 

Ma Collection Histoire 2 0028-copie-2

Le petit défaut flagrant de la figurine c'est la tête de la hallebarde qui n'est pas droite, on le retrouve sur toutes les exécutrices.

 

Ma Collection Histoire 2 0031-copie-2

 

Sinon la pièce est magnifique. Tout d'abord le visage et le masque qui garde le mystère sur l'identité du bourreau.

 

 

Ma Collection Histoire 2 0033-copie-1

 

Les pièces d'armures sont intéressantes comme cette épaulette à gauche.

 

Ma Collection Histoire 2 0032

 

 

Ma Collection Histoire 2 0034-copie-1

 

Ma Collection Histoire 2 0036-copie-2

La cape est belle et propose de joli plis.

 

Ma Collection Histoire 2 0037

 

 

Ma Collection Histoire 2 0038

 

Je ne suis pas fan des représentations du genre ce qui m'a fait hésité sur l'acquisition de la figurine. Le coté fantastique de la figurine et de la tête retire un peu d'horreur à la scène, cela reste soutenable sans heurter un jeune public.

 

Ma Collection Histoire 2 0039

 

Ce qui m'a le plus surpris et plu c'est la technique utilisée pour la cotte de mailles. Elle est très réaliste.

 

Ma Collection Histoire 2 0040a

 

 

Ma Collection Histoire 2 0041-copie-1

Le couteau sur le coté gauche de sa jambe est sympa, un petit serpent est dessiné sur le fourreau.

 

Ma Collection Histoire 2 0043-copie-1

 

 

Ma Collection Histoire 2 0044

 

 

Ma Collection Histoire 2 0046-copie-2

 

 

Ma Collection Histoire 2 0047

 

 

Ma Collection Histoire 2 0048-copie-1

 

 

Ma Collection Histoire 2 0049

 

Ma Collection Histoire 2 0054

 

Ma Collection Histoire 2 0056-copie-1

 

Ma Collection Histoire 2 0058

 

 

Ma Collection Histoire 2 0060-copie-1

 

 

Ma Collection Histoire 2 0061

 

 

Ma Collection Histoire 2 0067

 

 

Ma Collection Histoire 2 0074

 

Sur la fin le soleil ayant tourné, la lumière a permis les dernières photos. J'ai trouvé le reflet de la lumière sur l'armure assez intéressant.

 

Ma Collection Histoire 2 0076

 

Une figurine intéressante pour une collection originale.

Commenter cet article

djamp 25/10/2011 21:12



Si tu fais quelques petites recherches internet ami Templier, tu verras que ce que je te dis est vrai, le beau chevalier courageux qui combattait pour les yeux d'une belle c'est pour les romans
de gare, collection harlequin, la vérité est plus prosaique. Tu as raison, on ne mourrait pas tout le temps durant les joutes mais imagine l'onde de choc d'une lance sur une armure avec la
vitesse d'un cheval au galop (sans la percer), ça devait laisser quelques traces tout de même . Les chevaliers
étaient tres orgueilleux, très fiers, très bordéliques aussi dans les batailles, ce sont les historiens qui le disent moi je n'étais pas né 


Pour les chevaliers qui participaient aux tournois, c'étaient rarement des nouveaux nés, ils avaient souvent plusieurs batailles à leur actif, tous ou presque tous connaissaient la guerre et pour
ceux qui débutaient, ils apprenaient vite à mon avis  . Pour ton exemple du rugby, si ce sport était noble et
chevaleresque, ce ne serait pas une fougère qui aurait gagné mais un coq !  oui monsieur ! 



Le Templier 25/10/2011 21:20



Les lances se cassaient et les chevaliers tombaient c'est à ce moment qu'il y avait blessure sauf si tu étais nul et que tu te bouffais la lance dans l'armure dans le heaume ou que des éclats
de bois volés à travers la visière du heaume, ce pourquoi les heaumes de joute ont évolué.



djamp 25/10/2011 16:09



Je crois que tu te trompes sur l'image que tu as des tournois   C'était à l'origine fait pour s'entrainer
entre deux guerres et à partir du moment ou tu es chevalier et que tu recherches à vaincre, ton honneur étant engagé, tu ne fais pas semblant, le vaincu pour un chevalier c'était pas le top du
top donc à partir du moment ou tu as une arme et quelque chose à défendre, une réputation à batir ou à consolider, tu ne joues pas, tu y vas à fond, une seule régle dominait les autres, etre le
vainqueur ! tu vois le truc un peu trop romantique à mon avis, les chevaliers étaient des combattants, ils chargeaient avec leurs lances et leurs boucliers sur les champs de bataille pour tuer,
pas pour amuser la galerie, lorsque tu t'entraines lors d'un tournoi, tu ne vas pas cueillir des paquerettes, après le faste de la chose, les magnifiques chevaux, les règles instaurées, l'esprit
chevaleresque et tout le folklore ont pris le pas sur la réalité mais la réalité demeure ! Dans trois cents ans que dira t'on de la tauromachie? une barbarie? non, on parlera de la vaillance et
du courage qu'il fallait pour affronter un animal de cette taille, les costumes somptueux feront rever les enfants, la dignité des postures, l'élegance des mouvements, les aficionados parlent
d'art tauromachique je te signale et si je prends ce parallèle c'est que je trouve que ces deux disciplines dans l'esprit sont très proches. Oui il faut du courage pour monter sur un cheval et
fondre sur l'adversaire, oui il faut du courage pour affronter un taureau en furie, il y a l'orgueil dans les deux cas, l'argent au bout aussi, je vois beaucoup de points communs. Tu vas me dire
que dans le tournoi on ne demandait pas les deux oreilles et la queue , c'est sur, il y a des différences mais
l'esprit général est le même, vaincre ou périr pour la gloire et la richesse. Je crois vraiment que tu idéalises un peu trop le truc, les tournois sont la préparation de la guerre, je ne pense
pas qu'ils retenaient leurs montures, leurs actions ou quoi que ce soit, c'était violent, c'étaient des combattants qui se livraient au jeu de qui sera le plus fort, malheur aux vaincus en
quelque sorte et n'oublies pas que le moyen age n'était pas une époque très tendre, ils étaient donc tout à fait en adéquation avec leurs temps, je ne les juge pas négativement loin de là, mais
voir un match de foot ou un tournoi au moyen age, pour moi, ça n'a rien à voir, l'un est un jeu, l'autre non. Je te rappelle tout de même que les chevaliers ne cherchaient pas à gagner une
bataille mais augmenter leurs gloires personnelles, ils étaient indisciplinés au dernier degré, la bataille de Crécy montre bien cela, les cavaliers français étaient en surnombre par rapport aux
anglais mais ça partait dans tous les sens, logique pour des gens qui se croyaient au dessus des hommes, comment obeir à un ordre?


Je ne te dirai pas par contre que les cercles fermés sont des sectes car une secte c'est l'inverse, les sectes en veulent à ton pognon donc si tu leurs amènes, je suis sur qu'elles vont
t'accueillir à bras ouverts, une secte tu y rentres très facilement, c'est pour se barrer que ça devient dur mais les cercles fermés ne m'interessent absolument pas contrairement à toi
visiblement, quand on est dans un cercle on tourne en rond, je préfere voir l'horizon 



Le Templier 25/10/2011 20:53



Je suis d'accord, mais on retrouve encore une fois l'idée du sportif, le rugby, tu crois qu'ils font semblant de se foutre sur la tronche, mélée, maul, le courage, la volonté du beau sport.
Alors oui le tournoi était aussi pour se maintenir en forme pour la guerre. Mais il me reste une question alors pourquoi préparer la guerre en risquant de mourir sans y être allé ?

Ce n'est donc pas le but principal, et je suis persuadé que pour un chevalier l'idée de briller devant les damoiselles, l'idée de compétition (avoir la plus grosse) était primordiale. Ensuite
je suis d'accord ils avaient besoin d'argent, de chevaux donc ce n'était pas du bénévolat et bien à but lucratif mais l'entrainement pour la guerre cela me semble subsidiaire.


Je ne suis toujours pas d'accord sur ta comparaison tournoi/tauromachie. Faire joujou avec un taureau ce n'est pas la même chose que se battre contre un autre chevalier. Les chevaliers
n'étaient pas nus, on ne les embrochait pas à coup de lance à chaque passage. Puis 30minutes après une mise à mort quand il a 10 lances dans le corp. On n'est loin de cette boucherie, deux
chevaliers s'avancent, c'était déjà tout un art, car il fallait rester droit concentrer, le bouclier bien placé et viser celui de l'adversaire. Inutile de dire que le chevalier ne se servait pas
des reines. Il fallait donc déjà une certaine maitrise équestre, une dextérité, une précision.
Je préfère alors comparer le tounoi à un duel au pistolet à la rennaissance. Ce n'est pas vraiment la même chose mais on retrouve une certaine notion de courage, de vaillance, d'honneur.


Je ne pense pas non plus que le moyen age était le pays d'alice, bien sur qu'ils allaient à fond sur leur chevaux sinon quel intéret ? Tu aimerais voir des joueurs de rugby qui face à la
ligne de défense fait "pouce" "pouce" !! Non on aime quand ils y vont à fond dans le tas, quand les joueurs poussent quand ya du rythme de l'action, du combat, (du sang ?).


Les cavaliers indisciplinés ? Je ne connais pas par coeur les batailles tu as sans doute raison pour crécy mais
il ne faut pas généraliser. Une charge de chevalier demande un minimum de cohésion après s'ils faisaient de la merde, la défaite et la mort étaient au bout.



djamp 25/10/2011 12:49



 Alors là ... les bras m'en tombent ... que vient faire le pilote de moto dans le tournoi?   en fait, j'aime assez ta vision des choses, l'Histoire revisitée façon Templier avec des beaux et valeureux chevaliers, l'image
d'Epinal en somme, on gomme le désagréable et l'on ne garde que le plaisant, ce qui rentre dans le cadre de ta vision, le reste n'est que fiction, accident mais si loin de ce qu'est la noble
chevalerie  Ho camarade ! Napoléon était un monstre et les chevaliers des séraphins descendus sur terre
pour enchanter les siecles futurs de leurs prouesses esthétiques?


Je vais même aller dans ton sens, les guerres ne sont pas faites pour tuer, elles sont faites pour asservir, pour dominer, pour conquérir, pour exploiter, pour le pouvoir, la richesse mais pas
pour tuer. Mais pour y arriver, on tue ! ce que tu appelles un dommage collatéral. La tauromachie ne donne pas toujours raison aux matadors, ils peuvent y laisser la vie également, tu peux
consulter la liste sur wikipédia, il y a 57 morts recensées parmis les plus célèbres, pas neutre pour une "boucherie anti taureaux" non?


Le tournoi avait pour but premier l'entrainement à la guerre au temps ou la chevalerie y jouait un rôle, qu'il y ait des morts ne me surprend absolument pas, bien sur ce n'était pas les jeux du
cirque je n'ai jamais prétendu que c'était la même chose mais lorsqu'un militaire s'entraine avec des armes réelles, ce genre de choses arrivent, de là à magnifier le courage, l'honneur, la
grandeur d'ame de ces pratiques, il y a un pas que je ne franchis pas. Tu dis qu'un cercle fermé fait que tu as envie d'y entrer, soit mais ce n'est pas mon cas du tout, je ne souhaite pas
devenir franc maçon, appartenir au cercle du show business, faire partie de ce genre de choses ne m'interesse absolument pas. Je fais partie du plus grand nombre et j'y suis bien. Les chevaliers
ne me font pas réver plus que les grognards de Napoléon ou que les troupes romaines de Jules César.


La pratique actuelle du tournoi n'est pas comparable à ce qui se faisait à l'époque, ce n'est pas la même philosophie, je comparerai cela à l'escrime mouchetée dont le but est le maniement d'un
sabre, d'une épée, d'un fleuret, plus de tuer en duel ou de le blesser au premier sang comme à l'origine. On peut voir une noblesse également dans la pratique de l'épée comme on peut voir une
noblesse dans le sens stratégique et tactique d'un Napoléon, toi tu ne la vois pas, tu es très froid et très critique par rapport à ça mais pour ce qui touche à la chevalerie tu es dithyrambique,
c'est un choix plus que contestable, oui Napoléon a occasionné des boucheries comme ce qui se pratiquait à l'époque mais la chevalerie, pour moi, n'a rien a lui envier, autre époque autres moeurs
mais pas plus ou moins respectables suivant son affinité, la neutralité d'un jugement est toujours préferable à mon avis 



Le Templier 25/10/2011 15:14



Le tournoi n'est pas une guerre mais une compétition comme tout sport morderne il comportait des aléas facheux.57 morts pour les matadors, je n'ai pas le chiffre des taureaux
c'est étonnant.

Le souci avec les épées c'est qu'elles ne tirent pas à blanc donc difficile de les rendre inoffensives. Je précise alors que certains cercles fermés donnent encore plus envi d'y entrer,
évidemment les sectes ou autres choses que tu vas prendre comme exemple ne me donnent pas envi d'y rentrer.

Je sais que tu aimes bien Napoléon mais lui il faisait la guerre, les tounois ce ne sont pas la guerre, je vois cela plus comme une compétition, comme du foot, de la f1, de la moto, de l'escrime
ou tout autre sport.



djamp 25/10/2011 10:11



Objection ami Sykander !


Il est vrai que les tournois étaient source de revenus également mais ce n'était pas l'unique objectifs des chevaliers qui y participaient. Ils maintenaient leurs conditions physiques pour
guerroyer, montraient leurs bravoures pour satisfaire leur égo et ses dames et recevaient des récompenses (armure, cheval, argent ou équipement), cela leurs permettait aussi de s'élever
socialement dans la chevalerie. Un peu les mêmes valeurs que dans la tauromachie actuelle, n'en déplaise au Templier , le matador perçoit un salaire conséquent mais ne tore t'il que pour ça? je ne le crois pas, il tore par tradition pour pouver sa bravoure,
se faire une réputation et...  gagner de l'argent


Après ami Templier, lorsque tu es chevalier as tu le choix de participer aux tournois? ton statut t'y pousse un peu quand même, un guerrier guerroie 



Le Templier 25/10/2011 10:43



On n'est pas au temps des gladiateurs, les guerriers ne sont pas des esclaves qui vont être mis à mort. Ils ont la volonté de se battre pour des raisons déjà évoquées. Admettons qu'ils
soient obligés de se battre du fait de leur statut, derrière je ne suis pas persuadé qu'ils pensaient à la mort. Alors qu'au temps des gladiateurs c'était gagne ou crève !
Dans ce cas que penser du pilote motard mort dernièrement dans une course de moto. Le pilote n'est pas obligé de courir, pourquoi le fait-il ? C'est hélas un aléa déplorable, c'est aussi le
risque encouru pas ces pilotes. Dois-je comparer à un bourreau le pilote qui a percuté l'autre ?
La mort dans une joute équestre n'était pas le but premier, la tauromachie débile et sanglante mène obligatoirement à la mort lente et cruelle du taureau. La joute équestre était un moyen de
briller, et de ramener de l'équipement et de l'argent. Je déplore le cercle fermé des chevaliers mais c'est en général des cercles fermés qui font que l'on a envi d'y rentré. C'est aussi une
raison pour laquelle les chevaliers faisaient et font réver. Les joutes ont évolué dans le temps avec l'amélioration de l'équipement, au XIIIE siècle on peut appeler tournoi, une vaste boucherie
sans nom, condamné par l'église. Puis au fil des deux siècles suivant les tournois se sont améliorés.
Je signale que ce sport, eh oui c'est devenu un sport est toujours pratiqué mais avec une sécurité renforcée. On trouve aussi les joutes sur l'eau. Le coté "désagréable" est gommé au profit de la
compétition sportive.
Mais qu'est ce que la compétition, à part la gloire, l'honneur, et l'argent. Au moins au moyen age, le dopage n'existait pas !



Sykander 25/10/2011 02:09



Quelle jolie éloquence, et quelle belle conclusion. Je tiens néanmoins à corriger une petite erreur de notre ami Djamp concernant les tournois. Ces derniers n'avaient pas qu'un aspect ludique,
mais étaient, pour les vainqueurs, le moyen de gagner leur vie entre deux guerres. L'image d'Epinal concernant la belle papillonant de l'oeil et la mamelle haletante n'existe que dans les romans.
Ceci dit, chaque époque a son lot d'avantages et d'inconvénients, mais possède le même point commun : il vaux mieux être en haut de l'échelle ...



Le Templier 25/10/2011 09:44



C'est encore vrai de nos jours !



djamp 24/10/2011 21:50



Tsssss ! ami Templier , je te répete qu'il ne faut pas confondre billot et hache et guillotine, ce sont deux
époques différentes, ce sont deux morts différentes, les condamnés ne l'étaient pas pour les mêmes raisons c'est comme si tu mélangeais trébuchet, catapulte et canon  et pour répondre à ta question biaisée, je réponds sans hésiter ... le bourreau . J'aime que les choses soient claires, un bourreau ne se travestit pas de courage, d'honneur, d'amour courtois pour executer sa sentence. Tu
me prends tous les apects désagréables face à une image d'Epinal, il est évident qu'en prenant le négatif d'un coté et le positif de l'autre, tu influences un chouia les choses . Le duel en chevalerie était un acte gratuit commis la plupart du temps pour montrer à une belle sa vaillance , son courage et son
habileté. En résumé, tu acceptais de trucider un adversaire contre lequel tu n'avais aucun grief juste par orgueil pour prouver comme dirait Christian avec son sens du raccourci génial :"c'est
moi qui ai la plus belle, c'est moi qui ai la plus longue". La chevalerie, si je veux la présenter par son coté obscure, c'est aussi ça, la mort gratuite pour flatter son égo ce que tu appelles
"honneur". Ca me fait penser à la tauromachie, les beaux tissus, la bravoure des matadors et du taureau pour finir par une mise à mort scénarisée pour le plus grand bonheur des spectateurs ivres
de "olé". La cruauté gratuite mise avec un paravent de valeurs nobles, la belle affaire ! 


Oui, le bourreau est froid, oui il exécute une peine de mort, oui on ne lui a pas mis trois danseuses du ventre à ses cotés ni de beaux habits à paillettes mais sa démarche est la résultante
d'une décision qui ne lui appartient pas, il est l'instrument d'une décision, il remplit son office. L'un ne cherche pas la mise en scéne d'une mort, il est souvent detesté, mis au ban de la
société, le bourreau du moyen age est celui qui exécute les basses oeuvres, il torture, il tue, il surveille les bordels, il nettoie les cloaques, enterre lui même les executés, il fait sacrifice
de sa vie sociale en même temps qu'il sacrifie les autres sur ordres, il est la face cachée et honteuse de la société mais il est la création de cette même société.


Le chevalier, lui est magnifique, riche, issu d'un père chevalier, c'est un cercle fermé, qui veut n'entre pas en chevalerie, il faut appartenir à une lignée, il n'a pas de servitudes, ne paye
pas l'impot, utilise une lance et un bouclier au combat afin de transpercer l'adversaire, si ce dernier ne meurt pas, on le garde en vie pour obtenir une rançon puis parce qu'entre deux guerres
le chevalier s'ennuie il fait de la guerre un jeu qu'il appelle tournoi, il rend la mort ludique, l'habille d'honneur pour la rendre acceptable, trouve une raison estimable à la gratuité du vice
le plus effroyable , il tue pour se divertir et flatter son égo 


Alors oui, je sais, tu ne veux pas voir cet aspect là des choses, tu acceptes de voir le bourreau tel qu'il était mais le preux chevalier, non, c'est inacceptable et bien moi je vois les deux de
la même manière, sans filtre, le bourreau est détesté alors que le chevalier est loué, deux poids deux mesures pour deux cruautés de l'Histoire, le bourreau recoit un salaire pour ce qu'il fait,
le chevalier paye pour pouvoir tuer, tu as choisi ton camp, j'ai choisi le mien 



Le Templier 25/10/2011 09:44



Où est le point positif dans un bourreau ?


Le duel n'était pas à mort dans les tournois, il conduisait à la mort car les conditions de sécurité étaient inexistantes. Actuellement des tournois sont reconstitués, il n'y a pas de mort
dans ces tournois, car la sécurité est intervenu. Tombe d'un cheval au galop avec 40kg d'armure, évidemment il y a des blessés et derrière il n'avait pas de mutuelle.


Dans ce cas là tous les match de foot, de rugby c'est pour montrer qui a la plus grosse, c'était également un jeu qui aurait été retransmi sur TF1 si la chaine avait existé à l'époque.
Tu ne peux pas dire que les tournois sont de la tauromachie, car le taureau n'a rien demandé et on fait souffrir une bete car l'humain croit avoir tous les droits sur les êtres vivants. Le
tournoi c'est une volonté entre hommes de prouver sa bravoure. La fin ne conduisait pas forcement dans la mort c'était juste des dommages colatéraux. Attention je parle bien d'une joute et non
des tournois débiles et barbare qui étaient courant au XIIIe siècle.
Tiens parlons en de la décision qui ne lui appartient pas, que penses tu de la justice de l'époque ? De la légitimité de la peine de mort de l'époque ?


Vive la chevalerie, tu vas me pousser à faire un article sur les joutes équestres. Si un lecteur peut me faire parvenir des photos du tournoi pour pouvoir mettre en avant tous les biens faits
d'un tounoi.



Sykander 24/10/2011 20:18



En effet, je ne suis pas certain qu'une orgue de barbarie apporterait quelque chose en plus. De plus, je loin d'être certain de l'existence de ce genre d'objet à l'époque de Richelieu. Concernant
le débat entre Djamp et le Templier sur les joies de l'époque médiévale, je crains de devoir rappeler à ceux qui en doutaient que c'était là une époque d'une sauvagerie absolue. A titre
d'exemple, les cercueils avaient une taille unique et les malheureux qui dépassaient le mètre cinquante se voyaient amputés. Les châtiments étaient monnaie courante, souvent cruels et toujours en
public. Les figurines des EDG concernant cette belle époque sont souvent armés et les gueux ne sont d'ailleurs jamais représentés. Donc, représenter un éxécuteur n'aurait rien de choquant, et
serait d'ailleurs représentatif de l'époque. Je l'attends donc avec impatience !



Le Templier 24/10/2011 20:30



C'est vrai mais je n'aime pas me dire que c'était une époque sauvage ce qui ne doit pas etre faux. Je préfère me dire que c'était une époque avec des chevaliers et des valeurs. Amour
courtois, chevalerie, tournoi, champion. Il suffit juste d'oublier quelques détails historiques


La vie contemporaine est aussi assez sympathique en violence.



djamp 24/10/2011 19:13



 monsieur le Templier ! je peux te dire que si je me mets à chanter tu vas comprendre que c'est une arme redoutable,
je peux te virer un rassemblement en moins de 30 secondes , ça peut même passer  à la destruction massive si
je fais un concert ! sinon j'essaye de te trouver ce que tu me demandes pour le myth  



Le Templier 24/10/2011 20:24



Ok, j'ai envi de rire ce soir avec une bonne vieille figurine Myth and Magic.



djamp 24/10/2011 16:48



J'adhère à 100 % à l'idée d'aragorn 76, ce serait une magnifique scéne ! cette scénette existe deja chez les myth and magic mais n'est pas extraordinaire, les EDG feraient quelque chose de plus
sculpturale, je serai client de ce genre de chose. Le Templier s'égare un peu dans son analyse, le troubadour, le cornemusier prouvent que le moyen age peut plaire dans sa diversité ainsi que le
bouffon pour ne citer qu'eux, le seigneur des anneaux a magnifiquement marché auprès des collectionneurs, la série fantastique, le thème du jour également, on n'est pas vraiment dans l'Histoire
ami Templier 



Le Templier 24/10/2011 17:44



Si tu as l'adresse de la figurine chez les Myth an Magic, je veux bien aller voir, histoire de rigoler un coup.
Non nous ne sommes pas dans l'histoire pur et dur dans les deux thèmes que tu as cités mais on retrouver le combat, les armes, la chevalerie, les armures...J'en vois un peu moins dans l'idée
d'Aragorn76.



aragorn 76 24/10/2011 15:32



Bonjour,


 je réagis tardivement au sujet de la présentation du plateau des mousquetaires


Très belle réalisation.


Quittons l'histoire et rêvons un instant, enlevons tous les personnages et mettons devant la fontaine un joueur d'orgue de barbarie et son singe


Ne serait ce pas également une belle réalisation et de surcroit originale?



Le Templier 24/10/2011 16:03



Certes mais on quitte le coté historique des figurines et je ne suis pas persuadé que les collectionneurs de figurines d'Etains du Graal soient aussi des amateurs d'orgues de
barbarie.