Histoire - Chevaliers de la table ronde - Bedwere - Blog du Templier

Publié le par Le Templier

Chevaliers de la table ronde - Bedwere

 

 

Les origines galloises du personnage :

Avec Keu et Gauvain, Bedivere est un des personnages les plus anciens associés au Roi Arthur. Son nom en gallois est Bedwyr Bedrydant (Bedivere aux muscles parfaits). Il est décrit comme n’ayant qu’une main, ce qui ne l’empêche pas d’être un excellent combattant. Il est l'un des plus anciens guerriers associés au roi Arthur. Il apparaît dans le conte des Mabinogion "Kulhwch et Olwen" comme le plus beau guerrier qui n'ait jamais été présent à la cour du roi Arthur. Bien qu'il fût manchot personne n'était aussi rapide que lui sur les champs de bataille; de plus sa lance procurait neuf blessures quand on la retirait.

 Les Gallois lui donnent un fils, Amren et une fille, Eneuawc. Comme Bedwyr apparaît dans la plus ancienne matière arthurienne, certains supposent qu’il pourrait avoir été un personnage historique réel.

 

 

Bedivere (ou Bedwyr) fut l'un des tous premiers chevaliers de la Table Ronde et le Roi Arthur put compter sur lui dès le début de son règne. A la cour du roi, il était en charge de la fonction de connétable. Il est décrit comme un chevalier très habile, d'une grande force et redoutable au combat.

Bedivere est souvent associé à Kay et participa avec Arthur au combat contre le géant du Mont Saint-Michel. C'est lui qui attrapa au vol la pierre empoisonnée lancée par le père du géant et la renvoya à l'expéditeur.

  

Lors de la bataille de Camlann, il fut l'un des rares chevaliers à survivre. D'après la légende, il fut le dernier chevalier à recevoir les commandements du Roi. La requête du Roi alors mortellement blessé a été de remettre Excalibur à la Dame du Lac. Celui-ci refusa dans un premier temps puis devant l'insistance, il se résigna à le faire. Il finit sa vie en ermite.

 

Bedivere.jpg

 

Dans la Légende arthurienne, Bedivere (Bedivère, Bediver, nom dérivé du gallois Bedwyr) est le Chevalier de la Table Ronde qui restitue Excalibur à la Dame du Lac (illustration ci-contre). Fréquemment associé à Keu, il sert le Roi Arthur en qualité de connétable et il est l'un de ses plus proches conseillers. On le décrit comme très habile aux échecs et aux tables. Sire Lucan est son frère et Sire Girflet son cousin.

 

 

bedivere2.jpg

 

 

Bedivere dans les légendes ultérieures :

Geoffroy de Monmouth et Wace lui donnent un rôle très important, alors que chez Chrétien de Troyes, il est un personnage secondaire. Il fait partie des alliés loyaux d'Arthur dans l’Historia regum Britanniae de Geoffroy de Monmouth et il le reste dans la littérature arthurienne tardive. Il aide Arthur et Keu à se battre contre le Géant du Mont Saint-Michel et rejoint Arthur dans sa guerre contre l'Empereur romain Lucius. Dans plusieurs versions anglaises de la mort d'Arthur, notamment Le Morte d'Arthur de Malory et la Morte Arthure allitérative, Bedivere et Arthur sont parmi les rares survivants de la Bataille de Camlann. Après la bataille, à la demande du roi mortellement blessé, Bedivere rend Excalibur à la Dame du Lac en la lui lançant. Il entre alors dans un ermitage où il passera le reste de sa vie. Selon les sources, Girflet accomplit quelquefois ce geste.

Bedivere reste un personnage populaire dans la littérature anglophone. Quelques auteurs modernes lui attribuent même le rôle donné traditionnellement à Lancelot comme amant de Guenièvre, Lancelot ayant été ajouté trop tard au cycle pour paraître historique.

 

545PX--1.PNG

 

 

Vous pouvez retrouver la présentation de ce chevalier

Publié dans Histoire et légendes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eric 29/09/2017 14:45

Bonjour,

Je serait curieux de savoir d'où vient l'héraldique de ce personnage, Bedwyr, car le blason ressemble énormément au blason d'Auvergne.
Merci d'avance.

djamp 25/02/2012 11:41


 Nous ne sommes vraiment pas d'accord  Alors que les romans pseudo historique trichent également, que les films dits historiques racontent ce qu'ils veulent, que les
sculptures représentant des personnages ayant existés soient approximatives, monsieur tout le monde sera content, si c'est ta vision de l'Histoire, ce n'est vraiment pas la mienne. Finalement, tu
mets un type en armure, tu fabriques cinq étiquettes différentes, Bayard, Guillaume le conquérant, du Guesclin, et trois autres au hasard, ça fera l'affaire, le bon peuple sera content selon toi,
il ne faut pas le tirer vers le haut, tu as une vision du peuple qui me fait penser à TF1, ils veulent de la télé réalité, on va leurs en donner, ils veulent des mises à mort filmées, on va leurs
servir, la pucelle d'Orléans ce n'est pas très vendeur, on va en faire une vamp super sexy, ça se vendra mieux . Et bien vois tu, je vois chez les EDG une vraie prise de risque par rapport à ta perception,un Simon de Montfort n'est pas une
"pointure" de l'Histoire, un Hugues de Payns n'est connu que des initiés pas du plus grand nombre, et je trouve ça parfait qu'il y ait ce genre de choses, merci aux EDG de ne pas partager ta
perception, du TF1 en étain, ça ne m'interesse pas du tout, les EDG commettent des erreurs, je le souligne et je trouve cela dommage car ce ne sont que des détails !


Tu dis Tira avait raison , on s'en fout selon ta théorie, si ça se vend mieux sans barbe, fais un micro
trottoir pour savoir si les gens connaissent ce détail, je te dirais que je pense qu'il y a une personne sur cent qui le sait et encore donc comme tu dis, pour ne pas déstabiliser monsieur tout
le monde, on ne va pas en mettre, ça sera plus vendeur . Tu vois un chevalier manchot, tu n'achètes pas? tu es
vraiment formaté sur le chevalier . Alors résumons, les chevaliers font la guerre mais il faut qu'ils soient beaux,
sans blessures, avec des armes rutilantes, qu'ils marchent avec un balai dans le fion, s'expriment avec l'amour courtois dans la bouche , ta vision est un peu enfantine camarade . Et bien s' il
existe un chevalier manchot, je l'acheterai en double exemplaires pour compenser ton "non achat", ça équilibrera le budget des EDG . Sinon, je ne voudrais pas te décevoir mais je crains que la communauté des collectionneurs des EDG soit microscopique, si nous étions très
nombreux, le sceau serait parti en quinze jours et les mousquetaires (50 exemplaires moins un pour la boutique répliqua soit 49 au total) en quinze jours également. Nous sommes peu nombreux mais
fidèles, enfin nous l'étions ... . Tu vois, je ne suis pas un passionné du médieval mais je pensais que pour toi
c'était super important les détails historiques, ce n'est visiblement pas le cas, tout du moins tu comprends et tu acceptes facilement les approximations, je me souviens que tu avais souligné
qu'un film sur les templiers avait mis une claymore sur l'affiche, ça avait l'air de te déplaire alors que ça va dans ton sens, le plus grand nombre, l'arme des templiers, ils ne connaissent pas,
moi j'aurais mis une gatling, ça découpe mieux et c'est plus spectaculaire, on ne va pas chipoter pour 800 ans près ... 

Le Templier 25/02/2012 19:33



Prend une figurine et détaille là, tu verras, historiquement parlant il y aura souvent un couack. C'est bien sur plus facile de coller à l'histoire avec l'empire, les cow-boy, le XIXe siècle
mais le moyen age...beaucoup plus compliqué !


Par conséquent Monsieur tout le monde sera content car Monsieur tout le monde ne connait pas toujours l'Histoire avec précision. Fait des fêtes médiévales, on va rire .


J'ai un coté qui me dit que tu as raison, que les figurines de collection peuvent aider le collectionneur à se cultiver, exemple avec moi, je lis Don Quichotte. Mais il faut avoir une
démarche. La collection ne te cultivera pas si tu ne fais pas qqchose de ton coté. Mais rien empeche quiconconque de faire des recherches sur la table ronde, sur St georges, ou autres figurines.
C'est en cherchant justement que l'on risque de découvrir des bévues historiques.


Mais dans un autre coté, je me dis que nos figurines sont décoratives et n'ont pas d'autres but que d'éblouir l'oeil. Cette vision est sans doute plus minimaliste, je l'entends bien mais
beaucoup de collectionneurs doivent s'arrêter à cela et ce n'est pas les insulter que de le dire. Pour tout te dire au début de ma collection je ne m'intéressais pas du tout à cet aspect. J'ai
pris 15 ans, je suis vieux et je m'intéresse un peu plus à l'Histoire et j'essai de me cultiver comme je peux, estimant que j'ai beaucoup à rattraper dans ce domaine.


Pour la communauté EDG, tu as sans doute raison, attention je parle d'un noyau dur, car je suis persuadé qu'un bon nombre d'acquéreur des EDG est occasionnel. Alors pour une figurine à 750€,
l'occasionnel est laissé sur la route ainsi que ceux qui mettaient des années à épargner pour une telle figurine.


On pourrai d'ailleurs affiner le sondage, en demandant si une figurine doit apporter aux collectionneurs un coté culturel.



djamp 24/02/2012 20:57


Pour représenter un manchot ce n'est pas un exploit sculptural  en plus ça fait moins de matière pour le
même prix  et le big boss quand il y a moins de matière, il aime, t'as qu'à voir Gollum 


Pour ce qui est du chevalier, beau et fier et courageux, je veux bien qu'on parle de légende mais tout de même . Ils
avaient souvent des tronches de harengs pas frais, c'est pour ça qu'ils mettaient un casque non?  ... 


Pour la véracité historique, je ne vois pas ou est la difficulté? que tu fasses un heaume de l'époque traitée ou un heaume fantaisiste, je ne vois pas pourquoi ce serait plus simple dans un cas
que dans l'autre? il faut faire des recherches en amont avant la sculpture et une fois que c'est fait, tu reproduis ! c'est ce qui a été fait pour les pompiers dixit JJG, ce n'est pas si
compliqué que ça, surtout depuis qu'internet existe, pour faire une recherche, un clic et tu trouves 


Pour ce qui est du futur sondage, je ne te dis pas qu'il faut etre pointilleux à l'extreme mais un bras en plus ou en moins, ce n'est pas neutre non plus, vieillir un personnage ou le rajeunir
n'est pas insurmontable, si tu prends la scéne de l'adoubement, il y a un enfant qui joue de la cornemuse, un musicien dégarni, Hector est clairement plus agé que le jeune Perceval, Arthur est
parfait, ou est la difficulté de reproduire ça sur la table ronde? je ne te parle pas de la texture d'une étoffe, du parement d'une armure ou de ce genre de choses mais voir un père et son fils
du même age, ça ne fait pas trop sérieux. Un amoureux du moyen age comme toi devrait etre sensible à ce que ça se rapproche le plus possible de la période que tu aimes non? Je pense que les
collectionneurs des EDG sont des gens fins qui apprécient un travail de gravure autant que la précision historique non? (mais non je n'essaye pas d'influencer le résultat du
sondage ). Les peintres de figurines historiques sont des passionnés jusqu'au boutistes, ils ne laissent rien au
hasard aussi bien dans le choix des couleurs que la matière d'une armure, ce n'est pas parce que nous collectionnons des étains qu'il faut que ce soit du grand n'importe quoi non plus, quand Tira
(je crois) voulait de la barbe sur le sceau des templiers, je ne suis pas un expert de cette période mais s'il a raison, je me range derriere son avis, il faut tendre a etre le plus précis
possible ou alors on est dans le playmobil 

Le Templier 25/02/2012 09:13



Si on résume, la légende n'est pas respecté, à ce sujet j'ai réalisé quelques articles sur cette légende, il en existe tellement que le siège périlleux n'est pas toujours mentionné...


Bref si on résume, il faut retirer le siège d'Arthur, mettre un siège en plus mais vide et couper le bras de bedwere. Si le retrait du trone ne me gène pas, l'ajout d'un siège vide en tant
que collectionneur je commence à me poser des questions et si je vois qu'il manque un bras à un chevalier là je me dis que l'on se fout de moi et je n'achète pas. Ok il faut être cohérent avec la
légende mais il faut l'être aussi avec la connaissance de monsieur tout le monde. Tu vas me redire que je prends pour des crétins les lecteurs ou les colletionneurs mais non car eux sont
instruits mais fait un sondage dans la rue, tu vas voir ce que l'on retient réellement de la légende d'Arthur. Surtout
qu'avec Kamelot, on ne peut pas dire que cette légende progresse...


Tira avait parfaitement raison, la barbe était une condition pour être templier. Je ne me souviens plus trop en détail mais je crois me souvenir de ça.



djamp 24/02/2012 16:34


Oui monsieur, on le peut je dirais même plus, on le doit ! 


Je vais te donner un exemple, Pierre Daumesnil, général d'empire !  Les EDP l'ont représenté tel qu'il fut,
avec une jambe de bois . Moins vendeur? ah ok ! donc on va mettre un pistolet à bouchon dans les mains des pirates,
remettre une main au capitaine crochet, John Silver aura deux jambes, on va virer la tête que tient le guerrier hun ainsi que celle de l'executrice dans la série fantastique, ça sera plus
vendeur, on ne va pas faire peur aux enfants . Allons, allons ami Templier, sois sérieux deux minutes, tu nous
racontes l'histoire de la table ronde et c'est une excellente chose mais ton argument de plus vendeur de mettre deux bras à un manchot ... . On pourrait mettre une fleur pour le serment aussi au lieu de ces vilaines épées, mettre un poussin devant St Georges plutot que cet animal
monstrueux 


Oui une pièce décorative se doit aussi de respecter une légende ou l'Histoire ou alors on va mettre une claymore dans les mains des templiers qui sera plus impressionnant pour la vente, on va
mettre Merlin en armure pour que les cottes de mailleux comme toi se jettent dessus et bien pour moi les EDG, c'est aussi la précision d'un heaume, le respect d'un personnage, son histoire. Tiens
puisque nous ne sommes pas d'accord, je te propose de faire un petit sondage , est ce que la vérité historique
est importante pour vous dans les figurines? faisons s'exprimer les collectionneurs, veulent tils des samourais avec des armures fidèles de l'époque traitée ou préferent ils un truc beau mais
fantaisiste ? ça pourrait etre interessant 


Si j'aime les EDG, ce n'est pas seulement parce qu'ils sont décoratifs, c'est surtout parce qu'ils parlent d'Histoire, parce qu'au travers de certaines, je me suis cultivé, j'ai appris des
choses. La gravure est magnifique mais si c'est juste ça qui interessent les collectionneurs pourquoi n'ont ils pas acheter en masse les pirates, les pompiers, les samourais? ce sont des pièces
splendides largement aussi belles que celles de la série Histoire, je dirais même plus belles car plus récentes donc moins de "pertes", pas ces horribles épuisés dans ces séries
là 

Le Templier 24/02/2012 20:19



Non mais dans ce cas, John Silver a bien une jambe de bois, un autre un cache oeil et le crochet du capitaine. Seulement les membres perdus sont remplacés assez facilement, comment tu fais
passer un bras manquant ?


Mais je parlais de la table ronde, il ne faut pas élargir le thème c'est trop simple. Un chevalier beau, fière, courageux, tu vas le représenter avec un bras ?


Je note ton idée de sondage, je te prépare ça. Il me semble que certains avaient déjà débattu ce sujet et que le non avait été majoritaire.


Pas mal de figurines EDG ne sont pas 100% historique, c'est très compliqué de coller à l'histoire.



djamp 24/02/2012 12:21


Article très très interessant  Je ne connaissais pas grand chose sur ce personnage et ton article du jour
m'a appris des choses, bravo à toi pour ça. Tu vois, ami Templier, si Bedwere avait été représenté manchot sur la sculpture des chevaliers de la table ronde, cette particularité physique aurait
fait que je me serais jeté sur internet pour en apprendre plus sur lui, sur son histoire. Tu as ouvert la breche avec ton article et j'ai envie d'en savoir plus, dommage que la table ne l'ait pas
fait 


Encore une fois, l'ajout du siège périlleux, du manchot, de l'age différent, des statures différentes auraient sublimé la table ronde, elle est belle, bien sculptée mais souffra d'un profond
manque d'ame, elle est froide, impersonnelle, si je ne sais rien des chevaliers de la table ronde et que je sais qu'ils étaient douze, je fais la même chose que les EDG. En lisant tes articles,
je ferai autre chose, quelque chose qui a plus de corps, quelque chose de plus proche de cette légende, quelque chose qui intrige, qui suscite l'envie de ne pas en rester à une contemplation
passive, je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire car ce n'est pas toujours simple à formuler mais au travers d'une scéne figée de serment, j'aurais aimé que ça me raconte une histoire, que
chaque personnage est une sorte de psychologie, d'épaisseur présente au travers de sa sculpture, Bedwere est manchot, Lancelot est plus agé que Galahad, c'est son père, enfin que chaque parcours
qui différencie chaque chevalier se retrouve dans la sculpture, la richesse de ce serment est dans la diversité des hommes réunis pour une même cause, un meme objectif.


La table ronde des EDG est la plus belle représentation qui existe, je ne nie pas cela mais elle ne va pas assez loin, elle n'est pas parfaite dans le sens ou elle ne remplit pas, elle ne nourrit
pas, elle n'interpelle pas. Il est possible que je demande un peu trop mais comme je pense sincérement que les EDG étaient capables d'aller plus loin avec une documentation plus poussée, je
trouve dommage d'etre resté à la porte du génial ! On reproche souvent aux films américains de n'etre pas assez pointu sur les seconds roles, sur la psychologie et d'etre les meilleurs sur
l'action, les films français étant le miroir de ça puisque nous, c'est l'inverse, la table ronde des EDG est pour moi, une production hollywoodienne, ça en jette mais c'est vide de profondeur, ce
n'est pas le fleuron de cette société, c'est de la poudre aux yeux, du spectaculaire désincarné, une superbe réalisation technique qui montre un savoir faire, rien de plus 

Le Templier 24/02/2012 15:30



Je suis content d'avoir publié cet article, je savais que tu allais parler de son bras. Remarques tu alors les représentations qui sont à coté ? Eh bien oui, il y a deux bras. Représenter un
chevalier sans bras aurait pu paraitre bizarre, bien sur que ça aurait intéressé, interrogé mais est ce vendeur au final ?


Tu vois bien qu'actuellement on prend la peine de s'intéresser à l'histoire de la table sans que la représentation soit poussée. Peut-on aussi demander à une pièce décorative l'apport
culturel ?