Histoire - Cathédrale de Chartres - Ma Collection de Figurines

Publié le par Le Templier

Histoire - Cathédrale de Chartres

 

 

Elle se trouve en Eure-et-Loir. La première cathédrale date du IVème siècle. Plusieurs édifices se sont succédés après avoir été détruits par des incendies.

En 1020, l’évêque Fulbert commence la construction de la 5ème cathédrale (romane) , la grande crypte subsiste.
En 1134, on décide de changer la façade. Après un nouvel incendie qui ravage la ville en 1194, on construit la cathédrale actuelle avec les portails et porches du transept ainsi que les vitraux. Ce magnifique édifice gothique est célèbre notamment le bleu de ses vitraux inimitables. La cathédrale de Chartres possède une surface vitrée de 2600 m2, dont trois verrières du XIIème siècle.
Construite au XIIIe siècle, Notre-Dame de Chartres est la première cathédrale gothique classique en France. Elle est notamment réputée pour la beauté de ses vitraux et la richesse de ses sculptures.

Aux abords de Chartres, la cathédrale se dresse tel un immense vaisseau de pierre au milieu des champs. En s'approchant, une foule de détails s'offrent au regard. Bien plus que de simples décors, ces œuvres permettaient aux fidèles d'accéder à l'invisible par le visible.

 

Chartres---Cathedrale-Notre-Dame---Vitrail-du-XIIe---Roland.jpg

 

Lieu important de pèlerinage en France, la cathédrale de Chartres abrite la relique du Voile de la Vierge que Marie aurait porté au moment de la naissance de Jésus. Depuis le IVe siècle, l'église a été maintes fois détruite et reconstruite. Le monument actuel date du XIIe siècle et marque le début de l'architecture gothique. Elevée en seulement trois décennies, la structure de l'édifice ne repose que sur des arcs-boutants. Cette innovation a ensuite été reprise pour former les cathédrales de Reims, Beauvais et Amiens. La cathédrale de Chartres est aujourd'hui, avec Notre-Dame de Paris, celle dont l'image est la plus connue au monde.

Une encyclopédie de pierres et de verre

La cathédrale est illustrée par la lumière tous les soirs d'été.
Dotée de neufs portails, la cathédrale compte plus de 4 000 figures sculptées sur ses façades. De la Genèse jusqu'au Jugement Dernier, les événements bibliques les plus importants façonnent la pierre. Aujourd'hui admirées pour leur qualité artistique, ces statues servaient au Moyen Age de Bible au peuple qui ne savait pas lire. A l'intérieur, l'enseignement est relayé par le biais du vitrail. Avec plus de 2 500m² de verrières, la cathédrale de Chartres possède le plus bel ensemble vitré du XIIIe siècle. Réputés pour leur couleur bleue inimitable, ils représentent les personnages et passages de la Bible ainsi que de la Légende Dorée.

Le jardin monastique reproduit le labyrinthe intérieur de la cathédrale.

Le labyrinthe du "chemin de Jérusalem"

Bien conservé et d'une réelle beauté, le labyrinthe se déploie sur plus de 261 m dans la nef de la cathédrale. Il n'est pas là pour égarer ceux qui s'y engagent : ces méandres conduisent de toute façon au centre du dessin. Il symbolise le chemin qui mène l’homme de la terre à Dieu. Le pèlerin du XIIIe siècle parcourait ce chemin en priant, comme s'il faisait un pèlerinage vers Jérusalem. C'est pourquoi il portait le nom de "chemin de Jérusalem.

 

france_eure_et_loir_chartres_cathedrale_nuit_02-copie-1.jpg


Si la lumière du jour est nécessaire pour admirer les verrières, la cathédrale prend un autre aspect tous les soirs du 6 mai au 23 septembre. Une mise en lumière restitue alors la polychromie originale de la façade ou se sert de sa blancheur pour projeter des détails des vitraux qui la décorent.

Jour et nuit, la cathédrale de Chartres illustre les plus hautes aspirations humaines dans un décor de toute beauté.

 


Publié dans Histoire et légendes

Commenter cet article

djamp 04/08/2011 12:41



Interessant tout ça, ça permet de constater a quel point l'art pictural est un vecteur presque inné de la culture, des grottes préhistoriques aux cathédrales, les hommes ont transmis les
connaissances par le dessin, aujourd'hui, la bande dessinée est l'héritage de tout ça et permet par une approche ludique de poursuivre la voie ancestralement traçée. On pourrait dire que la
sculpture est la représentation picturale en trois dimensions et c'est surement ça qui nous attire tant dans nos petites figurines en étain, ce retour aux origines de la transmission par l'image,
malgré l'évolution et la technologie, nous restons attachés à cette approche simple des choses, l'expression un dessin vaut mieux qu'un long discours s'explique plus aisément. Bien sur, le dessin
ne suffit pas toujours, un homme tenant un olifant avec à ses cotés un autre homme brisant un rocher peut laisser perplexe lorsque la légende historique n'est pas connue. Dans le cas présent, la
représentation d'icones bibliques dans les églises ou les cathédrales permettait également à la fois comme le dit le Templier, d'instruire le peuple mais aussi de "canaliser" les fidèles en leurs
distillant la vérité officielle ce qui permettait à l'église, d'asseoir son autorité. C'était une arme de propagande absolument géniale puisqu'on avait besoin d'un guide pour en comprendre le
sens et que ce guide, par la même, devenait incontournable donc puissant. Cela permettait entre autre de "tuer" dans l'oeuf les autres courants de religion qui cherchaient à renaitre, la
religion catholique s'étant servie dans ses concepts chez  de multiples "consoeurs", ce qui est d'ailleurs le principe courant de toute religion, on "n'invente" rien, on recompose




Le Templier 04/08/2011 20:07



C'est vrai que finalement cela remplacé nos panneaux publicitaires. Ils étaient plus certain de toucher un plus grand nombre.