Histoire - Chevaliers de la table ronde - Lancelot - Blog du Templier

Publié le par Le Templier

Chevaliers de la table ronde : Lancelot

 

 

 

Lancelot est un personnage du cycle des romans de la Table Ronde et le héros éponyme du roman de chevalerie Lancelot du Lac, écrit au XIIIe siècle. Cependant, il est surtout connu par le roman courtois de Chrétien de Troyes, le Chevalier de la charrette. Il est l'un des chevaliers de la Table Ronde, faisant ainsi partie du cycle du Graal.

 

0523-Lancelot-port

 

 

Lancelot du lac est le fils du roi Ban de Bénoïc et de la reine Élaine. Il est né en Armorique, à Trèbe un peu après la Pentecôte où il fut enlevé à ses parents par la fée Viviane (la Dame du lac). Lancelot du Lac est essentiellement une figure romanesque. Chrétien de Troyes le met en scène vers 1180 dans Lancelot ou le chevalier de la charrette (ou plus précisément auprès de la reine Guenièvre), parmi les Chevaliers de la Table Ronde. Il va ensuite devenir une des figures clefs de la Quête du Graal. Lancelot est son surnom car son nom de baptême est Galaad. Son fils s'appellera aussi Galaad. Il porte toujours un bouclier blanc à bandes rouges. Il change souvent de tempérament : il peut être astucieux comme crédule. Lancelot apparaitra dans de nombreuses oeuvres littéraires et de nombreux films en tant que chevalier héroïque.

 

lanclot.jpg

 

Bien que la première œuvre connue racontant l'histoire de Lancelot soit celle de Chrétien de Troyes, il est évident que ce personnage était déjà connu auparavant. D'une part, Chrétien parle déjà du héros dans Erec et Enide comme l'un des meilleurs chevaliers de la Table Ronde, d'autre part, le Lanzelet de Ulrich von Zatzikhoven est prétendument la transcription en allemand d'un « livre français » provençal d'un présumé Daniel Arnaud, qui était sans doute antérieur au Chevalier de la Charette, composé entre 1177 et 1181.

Si Chrétien, qui écrit à la demande de la comtesse Marie de Champagne, fille d'Aliénor d'Aquitaine, ne s'intéresse qu'à la relation amoureuse entre Lancelot et la reine, le Lancelot en prose, rédigé au XIIIe siècle en langue romane par un (ou plusieurs) auteur(s) anonyme(s), étoffe considérablement le récit, lui inventant notamment une famille, un royaume, ainsi qu'une descendance et de nombreuses péripéties.

Lancelot est l'archétype même du chevalier courtois, au service indéfectible de sa dame, étant même prêt à sacrifier son honneur pour rejoindre celle-ci. Cependant, cet amour sera à l'origine de sa perte et l'empêchera de trouver le Saint Graal : seul son fils, Galahad le Pur, aura ce privilège.

 

lancelot.gif

 

Malgré la diversité des récits, Lancelot est généralement considéré comme le fils du roi Ban de Bénoïc et de la reine Élaine. Il est donc l'héritier d'un royaume de Bretagne armoricaine, mais il est aussi et surtout le descendant d'une lignée prestigieuse, remontant notamment à Joseph d'Arimathie, le personnage biblique ayant recueilli le sang du Christ dans le Saint Graal et ayant apporté celui-ci en terre bretonne. Son nom de baptême était Galaad, qui deviendra par suite le nom de son fils.

Le château de son père, situé non loin de la forêt de Brocéliande, était réputé imprenable. Cependant, lors d'une campagne aux côtés du roi Arthur, le roi Ban de Bénoïc mourut en quittant son château incendié par Claudas de la Terre Déserte, laissant seule sa femme enceinte. Quelques mois après sa naissance, le jeune Lancelot est enlevé sous les yeux de sa mère par la fée Viviane, une créature venant du fond du lac.

Ce lac était en fait la demeure de la Dame du Lac, et était la « passerelle » vers l'île enchantée d'Avalon, pays des mages et sorciers. La fée Viviane avait enlevé Lancelot pour l'emmener dans son palais sous-marin et l'éduquer comme un fils. De là lui vint son surnom de Lancelot du Lac. Appelé « Fils de Roi » ou « Le Beau Trouvé » par la fée, il ignore tout de ses origines. Durant toute sa jeunesse, elle l'éduqua à dessein d'en faire le chevalier parfait, lui enseignant chasse, musique, combat mais aussi courtoisie et noblesse d'esprit. Il est très réputé pour sa loyauté envers le Roi Arthur et la Reine Genièvre mais fou amoureux de celle ci, il décidera de la voir en cachette mais sera découvert par le roi Arthur.

 

 

joute_lancelot.jpg

 

 

Vous pouvez retrouver la présentation de la figurine Lancelot (table ronde)

Publié dans Histoire et légendes

Commenter cet article

Alexandre 12/07/2016 21:09

Oups (excusez cette faute énorme), pas de possibilité de correction .. (Vous parlez ...)

Le Templier 25/07/2016 11:06

Ce n'est pas grave, Monsieur, je ne me formalise pas aux fautes de frappes. J'ai du en faire également en rédigeant mes articles

Alexandre 12/07/2016 21:08

Bojour.
En lisant votre texte je vois que vous parlé d'un "présumé" Arnaud Daniel ... il a vraiment existé c'est même un troubadour très célèbre, grand ami de Pétrarque et de Dante (qui parle de lui dans son oeuvre : la divine comédie).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Arnaut_Daniel
Bonne continuation !

djamp 31/05/2012 14:27


Si tu n'es pas d'accord avec le postulat évident que la table des EDG est celle de CDT, on ne peut effectivement rien en dire, ni en bien, ni en mal. Comme Don Quichotte ne s'appelle pas non plus
Don Quichotte de Miguel Cervantès, on ne sait pas si la figurine représente celui du livre, celui de la comédie musicale avec Jacques Brel, on ne sait pas si c'est la suite des aventures de Don
Quichotte écrite par Filleau de saint Martin ou le fils de Don Quichotte qui s'appelle curieusement comme son père  et qui fut écrit par Graham Greene. On ne sait pas non plus si la figurine est la représentation du film avorté de Terry Gilliam ou la
version pas finie d'Orson Welles. Ca peut etre une version de Daumier, Picasso, Gustave Doré, Salvador Dali pour l'art pictural, de Richard Strauss, de l'opéra bouffe de Purcell, de Maurice Ravel
pour l'art musical, ça peut effectivement ne pas etre la version basique de Cervantès !


On peut penser que Jeanne à cheval est celle du film de Luc Besson mais sans certitude car Jeanne d'Arc est très populaire dans le cinéma, la littérature, les tableaux, les sculptures. Donc au
final, on ne peut rien dire sur rien car comme ce n'est pas inscrit noir sur blanc que c'est telle ou telle version, tout est inattaquable, rien n'est comparable donc tout est
parfait 


Magnifique théorie que tu tiens là ami Templier, je vais donc de ce pas l'inscrire sur les dragons à moto des MAM que tu aimes tant car rien ne te permet de dire qu'il s'agit d'une création
originale, si ça se trouve il y a des livres sur les dragons à moto et la version de la société anglaise est très fidéle à ces livres, donc c'est magnifique ! inattaquable !  Quand on n'a
plus d'arguments, on part dans le délire le plus total, tu aurais pu me dire aussi que c'étaient les chevaliers de la table ronde mais dans un monde parallèle ce qui fait que les noms ne
correspondent pas exactement à une légende, que l'absence du siège et la présence du trône se justifient car dans ce monde einsteinien, la table ronde est comme ça et pas autrement ! Un peu de
science fiction dans la légende ne peut que la nourrir et avec un peu de chance, on peut trouver d'autres mondes parallélés pour d'autres figurines historiquement contestables
... 

djamp 31/05/2012 12:30


 La légende ne veut pas qu'il y ait 150 chevaliers autour de la table, certaines légendes et surtout les
légendes anglaises dont on se fout royalement puisqu'on est devant celle de CDT . Ta mauvaise foi me laisse
dubitatif ! douze c'est le coté pratique, dix ça n'est pas encore plus pratique? Lancelot existe avant le roman de CDT? ok, je veux bien, prouve le moi et étudie si le personnage existait dans
les versions britanniques  Si ce n'est pas le cas, la preuve absolue que j'ai encore gagné  sera faite, je rajouterai donc un triple lutz piqué à mon combo moonwalk-salto arrière  je vais finir en Surya Bonaly à force  alors si tu
pouvais admettre l'évidence ... 


PS: pour la sculpture de Lancelot, il a une tête d'oeuf et une coupe de cheveux ridicule, Lancelot était un bellâtre tu ne lui fais pas une coupe au bol, tu prends Roger Moore dans Ivanhoé et tu
copies !  Tu ne prends pas Paul Préboist ou Michel Galabru comme modèle ! 

Le Templier 31/05/2012 14:01



Encore une fois, nous ne sommes pas devant celle de CdT car la table ronde des EDG ne se nomme pas ainsi tout comme ton ogre ne porte pas une mention spéciale. La légende Anglaise est plus
proche de la version celte qui m'intéresse aussi pas mal. Interroge le plus grand nombre de personnes de ton entourage et demande combien il y a de chevalier à la table ronde. Je suppose que le
chiffre 12 est bon. D'ailleurs le nombre de chevalier est exact c'est le nombre de siège qui n'est pas bon. L'erreur vient plutot d'avoir mis Galahad dans cette table ronde alors qu'il a
théoriquement très peu siégé à cette table.


Il faudrait une vie pour étudier cette légende, elle est bien plus vaste que ton CdT ne le prétend, il a écrit une facette de cette légende mais pas LA légende. Je peux moi même écrire une
suite ou une partie nouvelle à cette légende.


Je n'admettrai pas l'évidence car ce n'est pas si évident et je ne veux pas te faciliter la tache. Il y a sans doute une part d'inspiration de la légende de CdT, je ne peux pas le nier mais
la table ne s'appelle pas table ronde de CdT et pour moi elle a eu aussi pour but de réunir les légendes.


La coupe au bol a cours au moyen-âge. Si ce n'est pas un critère de beauté de nos jours, pouvait l'être avant.


 



djamp 30/05/2012 22:15


Je suis assez d'accord avec Patrick, comme je l'avais deja dit c'est mon chevalier préféré de la table ronde et les EDG ne l'ont pas particulièrement gaté  et je trouve ça
dommage . Il y a pourtant deux représentations de ce personnage chez les EDG, celle de la table est meilleure
que la première qui était franchement ratée dans la série Histoire mais n'atteint pas des sommets non plus . Ca
ne va pas déranger notre ami Templier qui se fout de ce genre de détail, mais j'aurais bien vu un personnage avec plus de prestance et un visage plus fin, plus "chevaleresque" dans le sens du
Templier, un beau chevalier en somme 


Le fait que Lancelot soit présent autour de la table est un indice supplémentaire qui prouve que c'est bien la version Chrétien de Troyes qui a été choisi par les EDG, que va me trouver mon
normand préféré pour contrer ça?  Douze chevaliers c'était un hasard me disais tu mais là, que vas tu me sortir
de ton chapeau? mouise ! Tu es piégé !  (je ne ferai qu'un léger moonwalk suivi d'un triple salto arrière pour
fêter ma victoire, je sais rester simple )

Le Templier 31/05/2012 12:16



Ah sacré Djamp ! tu aurais voulu un visage plus chevaleresque alors niveau gravure cela donne quoi ? Je suis assez impatient de savoir. Monsieur le graveur, le visage de la figurine n'est pas
assez chevaleresque .


Je ne trouve pas du tout lancelot raté au contraire, il est très bien réalisé, avec un visage fin et beau. J'aurais aimé cette finesse pour le chevalier Tristan. La première version était
trop figée, la gravure était bonne mais sobre. Cette figurine ressemble plutôt à un gisant dommage pour un chevalier comme Lancelot.


Pour te contrer, il faudrait que je me souvienne d'un passage et avec ce que j'ai lu dernièrement je ne sais plus trop chez qui je lis quoi. Dire que Lancelot n'est que dans la Légende de C.
de Troyes est faux, il fait partir de la légende que j'ai lu alors qu'elle venait d'un auteur Anglais. Il me semblait avoir lu quelque chose de probant mais je ne me souviens plus où ni si cela
concerne Lancelot. (je vais essayer de retrouver ce passage, je ne te laisserai pas gagner comme ça ! )
Je n'ai pas dit que les 12 chevaliers étaient un pur hasard mais que pour une question pratique, il valait mieux en faire 12 que 150 comme la légende le veut.



Patrick LICAUSI 30/05/2012 16:26


Juste un petit mot pour vous rappeler à quel point le personnage de Lancelot est formidable dans le film Excalibur.


Il est beau, lumineux (armure étincelante devant le pont), romanesque, tourmenté, courageux et finalement fidèle et honorable.


Je connais presque toutes ces répliques les plus marquantes :


- Découvrant Excalibur plantée entre lui et Guenievre, endormis à même le sol : " Le Roi sans son épée, la Terre sans son Roi !"


- Agonisant dans les bras d'Arthur "Une vieille blessure qui ne s'est jamais refermée..."


Et surtout surtout la plus belle déclaration d'amour faite à une femme :" Je vous aime comme ma Reine, comme la femme de mon meilleure ami. Aussi longtemps que vous vivrez, je n'en aimerai nulle
autre...".


J'ai eu la chance de croiser ce type par un bel ap-midi ensoleillé, dans une salle de cinéma. Il a tout et il est tout ce qu'un chevalier doit ou peut etre. Sa trahison envers Arthur
fait de lui un être humain avec ses défauts, ses qualités (bien plus que son fils insipide et trop parfait). Sa quête, les circonstances de sa mort lui donne une rédemption.


Définitivement, éternellement je lui mets 10 !!!

Le Templier 30/05/2012 16:36



On sent un amoureux de la légende d'Arthur et de la chevalerie dans son ensemble. Lancelot incarne le véritable chevalier, en rappelant que la perfection n'existe pas. Il viendra tout de même
au secours du roi contre Mordred.