Histoire : AfrikaKorps - Blog du templier

Publié le par Le Templier

Histoire : AfrikaKorps

 

 

 

Le Deutsches Afrikakorps en abrégé Afrika Korps, était le quartier général commandant les divisions allemandes de panzers dans les déserts de Libye et d'Égypte occidentale, puis en Tunisie, pendant la Seconde Guerre mondiale. Peu à peu, le nom Afrika Korps engloba le QG et les unités militaires qui lui étaient rattachées.

Le DAK fut formé le 19 février 1941 après la décision d'envoyer un corps expéditionnaire en Libye italienne pour soutenir les troupes de Mussolini. En effet, les Italiens étaient bloqués par la contre-offensive du VIIIe corps d'armée britannique, contre-offensive appelée Opération Compass. Le corps expéditionnaire allemand était commandé par le général Erwin Rommel et avait à l'origine pour seule mission de reconquérir la Cyrénaïque et la Libye. Le DAK n'a jamais été accusé de crime de guerre.

 

 

Le DAK fut envoyé en Libye pour soutenir l'effort des forces Italiennes face aux Britanniques.

  • 15e Panzerdivision (division blindée).
  • 5e Leichte Division (division légère, convertie en 21e Panzerdivision fin 1941).
  • 90e Leichte Afrika Division.

Ceci donnait un total de 45 000 hommes et de 250 chars.

En août 1941, ces divisions sont commandées par le général Cruewell. Le 25 mai 1942, alors que les Allemands lancent leur dernière grande offensive, le DAK compte 320 chars allemands et 240 chars italiens contre plus de 900 chars alliés de la 8e armée britannique.

 

Le 13 juin 1942, les Britanniques ne disposent plus que de 70 chars, alors que Rommel dispose toujours de 150 blindés.

Lors de l'offensive alliée d'El-Alamein du 23 octobre 1942, les Alliés renforcés peuvent compter sur 1 200 chars, alors que les forces de l'Axe ne disposent plus que d'environ 500 chars allemands et italiens. Les renforts arrivant difficilement, le manque de matériel s'accompagne d'un manque de carburant, de soutien aérien et d'artillerie.

Le 3 novembre 1942, le DAK ne dispose plus que de 20 chars, cela sera alors la traversée du désert jusqu'à sa capitulation en Tunisie.

 

 

originals_010.jpg

 


Quand le DAK arriva en Libye, le maréchal italien Rodolfo Graziani venait de perdre la Cyrénaïque après une tentative d'invasion de l'Égypte qui a rapidement tourné à la déroute. Rommel réussit à reconquérir le terrain perdu jusqu'à Marsa Matruh, qui se situe à 200 km d'Alexandrie. En juin 1942, il atteignit El-Alamein.


Rommel perdit El-Alamein le 1er novembre 1942. Ce sont les premiers reculs.

En décembre 1942, le maréchal anglais Bernard Montgomery s'empara définitivement de Tobrouk. En janvier 1943, des troupes et de l'aviation françaises font mouvement vers la Tunisie prècèdant les troupes américaines. Là, Rommel gagna la bataille de Kasserine face aux Américains du général Lloyd Fredendall. Mais les troupes américaines changèrent de chef. Patton les concentra en un fer de lance qui commencèrent à enfoncer l'Afrika Korps.

Kasserine fut le dernier succès de Rommel, rappelé en Europe par Hitler, officiellement pour raisons médicales ; Rommel savait que le motif inavoué était de préserver sa réputation militaire auprès de l'opinion publique allemande.

 

Afrika-Korp-Panzer-3-1942-1.jpg


La 8e armée britannique marchant vers l'ouest à travers la Libye fut rejointe par la colonne de Leclerc. Ce dernier avait lancé le 22 décembre, l'offensive sur le Fezzan et conduit sa colonne, forte de 4 000 Africains et 600 Européens appuyés par le groupe aérien Bretagne, à Sebha le 12 janvier, Mourzouk le 13 et Tripoli le 25. Le 2 février 1943, il rencontre à Ghadamès le général Delay, commandant le front est du Sud algérien. Puis, rejoint par la colonne volante détachée des Forces françaises libres du Western Desert, il participe avec la 8e armée britannique à la campagne de Tunisie. Après la bataille de Ksar Ghilane, où la Force Leclerc résiste à une attaque allemande et sort vainqueur. Leclerc s'empare de Gabès, puis entre à Kairouan le 12 avril. Huit jours plus tard, il participe, à Tunis, au défilé de la victoire à la tête de ses troupes

Les troupes de l'Afrika Korps, sous le commandement de von Arnim, capitulèrent le 12 mai 1943.

   Les Alliés retirèrent du théâtre européen les hommes de l'Afrika Korps, devenus prisonniers de guerre. Ils furent embarqués, sous bonne garde, le 16 mai 1943 à cap Bon dans des navires de transport de troupes à destination des États-Unis et du Canada.

 

source wiki

 

 

Lien vers la figurine

Publié dans Histoire et légendes

Commenter cet article