Vos Collections - Victor Hugo - Djamp - Blog du Templier

Publié le par Le Templier

Victor Hugo

 

 

On change de collection mais pas de matière pour cette figurine. Ce n'est donc pas un Etains du Graal.

 

Je me permets de vous rappeler que vous pouvez me faire parvenir vos photos de figurines en étain.

 

 

0000007260-victor hugo 002

 

Pour commencer, vous le savez je ne suis pas fan du sujet en général. Mais en plus le visage de la figurine ne m'inspire pas. Je le trouve un peu plat.

 

 

0000007260-victor hugo 003

 

Le haut du manteau est bien détaillé, de jolis plis sont visibles toutefois le bas du manteau semble plus lisse et moins travaillé.

 

0000007260-victor hugo 004

 

0000007260-victor hugo 005

 

Même constat pour la partie arrière du manteau.

 

0000007261-victor hugo 006

 

Par contre, le sujet est bien traité car on voit un personnage plutôt pauvre, le manteau est rapiécé. J'aime (oui ça arrive) le pantalon et les chaussures qui donnent un effet de pauvreté.

 

0000007261-victor hugo 007

 

 

0000007261-victor hugo 009

 

Si vous êtes aussi cultivé que moi c'est à dire pas beaucoup, vous aurez aussi du mal à comprendre pourquoi il se balade avec deux chandeliers.

 

Je tiens à saluer la mise en valeur tout de même qui sert très bien cette figurine. Beau travail Djamp.


Publié dans Collection Djamp

Commenter cet article

djamp 27/02/2012 14:59


C'est deja le cas !  Le white dépasse deja l'étain et je dirais qu'il faut etre bigleux pour ne pas le voir
...  Allons ami Templier, sois de bonne foi, l'alliage dépasse l'étain ... en prix !  49 euros pour une figurine à 56 euros en étain en sachant que si tu n'en achètes qu'une tu as des frais d'envoi, ça te monte le bordel
à pas loin de 56 euros livré . Donc financierement ça l'éclate même l'étain . Le chevalier des Carpathes est à 63 euros en alliage ! .
Je ne te parle même pas des premières figurines à 30 euros mais 63 euros pour de l'alliage, l'étain peut aller se rhabiller . Ce que le directeur dit, il le fait monsieur, on a cru qu'il nous parlait sculpture et il nous parlait pognon, ce que l'on est cons tout de
même 

Le Templier 27/02/2012 15:23







djamp 27/02/2012 13:35


 Tu crois à la théorie du grand complot?  on nous cacherait des choses?  La zone 51 aurait
bien vu l'atterrisage des E.T durant la guerre froide ?  ... 


Disons que je suis plus mesuré que toi, je dirais plutot qu'il y a un grand manque de cohérence . Quand tu
fabriques une pièce de prestige, que tu choisis l'étain, matière noble, tu en es fier normalement donc tu l'inscris sur ta réalisation, c'est vendeur et ça crédibilise ton travail. Si les autres
maisons le font c'est qu'ils y ont interet sinon, ils ne le feraient pas 


Si tu veux mettre ta nouvelle matière en avant, le white alliageux métalleux, tu ne fabriques pas une pièce de prestige en étain pour dire qu'ensuite, la production en série qui perd en
présentation sera en alliage . Tu ne mets pas vraiment en valeur ta nouvelle matière . Si tu es persuadé que l'avenir de ta boite c'est le white, tu sors une pièce somptueuse dans cette matière et uniquement dans cette
matière, tu mets des numéros pour donner un cachet supplémentaire et tu mets en valeur ta technique de sculpture et de gravure de l'alliage. Là, non seulement tu ne mets pas en avant l'étain mais
tu relègues le white à une sous matière en retirant le socle, l'inscription en latin, bref tu l'appauvris . En
gros tu fais du perdant-perdant comme disent nos rois du marketing  Mais bon, les ventes augmentent, le
client ressemble de lus en plus à la description du directeur, plus c'est laid et plus c'est cher, plus il achète, étonnant non? 

Le Templier 27/02/2012 14:08



Dans tous les cas, tu inscris la mention étain. Forcement ce sera plus vendeur que de mettre Alliage métal. On aurait alors pu voir seulement la mention étain et ne rien mettre pour les
autres.


Mais n'oublions pas, "le white métal dépassera l'étain !" En fait la nuance réside dans la question ultime, oui mais quand ?



djamp 26/02/2012 12:22


 Beau résumé de l'ami Patrick sur ce passage charnière de la vie de Jean Valjean, rien à redire tout est parfait



Pour ce qui est de la figurine en étain, on aime ou pas la figurine mais mon envoi n'était pas vraiment fait dans ce but. Ce que je peux dire c'est que la gravure est fine, les photos ne
soulignent pas complétement cela, j'ai acheté quatre ou cinq figurines des personnages de Victor Hugo, celle ci, à coté des autres, montre mieux le coté colosse du personnage. Là, isolée,c'est
vrai que ça ne saute pas aux yeux 


Ce que je voulais montrer, c'est qu'il existe d'autres figurines en étain que les EDG, l'échelle est approximativement la même, c'est une pièce limitée, épuisée que j'ai acheté sur ebay environ
15 euros avec les frais de livraison. J'aime cette figurine car même si le visage ne plait pas à notre ami Templier, je trouve la gravure de qualité et en plus, Victor Hugo ... 


Je voulais signaler que cette pièce, même si elle peut apparaitre inférieure pour beaucoup, à celles des EDG, a une présentation soignée, la notion étain fin donne une idée de sa composition, le
numéro est inscrit proprement, le nom du sculpteur et l'année de création sont également inscrits, tout ça sous le socle et c'est français !  Les EDG représentent l'excellence au niveau de la sculpture et des thèmes choisis mais pour ce qui est de la finition soit des
pièces numérotées soit des inscriptions faites sur les figurines de séries, ça sent l'amateurisme à plein nez. Je n'ai jamais vu d'équivalent sur les figurines des EDG, les inscriptions sont très
pauvres, certaines comme Don Quichotte sont marquées au feutre sous la résine tout comme Jacques de Molay, pour le sceau visiblement sur ce que j'ai vu des photos, c'est gravé grossierement sous
le ventre du cheval, pour les mousquetaires c'est un grand mystère ... 


Je ne pense pas que le comité national Victor Hugo soit plus expérimenté que les EDG, il voulait marquer le coup pour le bicentenaire et pourtant, je trouve qu'il a mis une claque à notre maison
préférée . Dans la sculpture, les EDG étaient des grands pros, rien à redire la dessus même si nous pouvons
préferer telle ou telle figurine mais question finition des inscriptions, certaines figurines en étain sont notées étain d'autres rien, certaines ont le nom du sculpteur d'autres non, c'est un
grand bordel général. Maintenant avec EDL, c'est pire on n'a plus rien, si ce n'est parfois un certificat bas de gamme quand répliqua n'oublie pas de le mettre, bien sur. Ce que je vais écrire va
à l'encontre de ce que je pense Guichard mais une pièce en étain se doit d'avoir l'inscription etain quelque part ! l'or à un poinçon, l'étain légal doit etre marqué de la même façon ou alors, je
ne comprends plus rien à rien . peut on imaginer un bijoutier qui ne met pas de poinçon sur une bague en or 24
carats? comment la différencier d'une bague 18 carats? comment différencier sur photo un étain d'un alliage d'étain? comment distinguer une série limitée d'une autre de manière irréfutable? si je
prends l'archer mongol qui a un socle en résine, je prends un feutre je mets 1 de 50 et hop, j'ai un collector rare donc très cher . Sans notre historien préféré, Christian, les dates de création sont inconnues, la matière a été detreminé par le blog par la poids
mais est ce aux collectionneurs de faire ce boulot? chacun à sa réponse ... 

Le Templier 26/02/2012 20:52



Comme tu dis, on aime ou non, là n'est pas le souci. Tu as raison le socle nous le montre, nom du sculpteur, date, et inscription de la matière. C'est parfait mais malgré les vains essais du
blog pour faire comprendre au directeur l'intéret qu'il aurait à faire la même chose.


Si c'était aussi clair pour les EDG, il n'y aurait plus aucun souci et moins de question sur ce sujet. Comme cela a déjà été largement dit, pour ne pas vouloir le faire, cela cache forcement
quelques choses.



LICAUSI 26/02/2012 11:00


Il y a 2 types d'histoire qui font mouche à tous les coups. Les histoires de vengeance et les histoires de redemption.


Pour Jean Valjean, c'est surtout l'histoire d'une redemption, celle d'un bagnard comdamné injustement et qui un jour sera marqué par la charité et l'humanité d'un homme d'eglise.


Apres de longues années passées au bagne, Jean Valjean est un jour reccueilli par un eveque, je crois, pour lui offrir à manger. Mais au moment de partir, l'ex bagnard vole des chandeliers au
pretre.


Controlé plus tard par la police, celui ci est confronté au pretre qui confirme lui avoir donné ces chandeliers (et non pas avoir été volé) pour l'aider à recommencer sa vie.


Touché par ce geste de charité, d'humanité Jean Valjean n'aura de cesse ensuite tout au long de sa vie de faire le bien et de payer sa dettte d'honneur à l'homme d'eglise.


Jean Valjean est sensé être un colosse. Je ne le trouve pas vraiment baraqué....


 

Le Templier 26/02/2012 14:00



Enfin pas très discret de se balader dans la rue avec des chandeliers volés .