Histoire - Livre Don Quichotte Tome 1- Blog du Templier

Publié le par Le Templier

Livre Don quichotte Tome 1

 

 

 

L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche (en espagnol El Ingenioso Hidalgo Don Quijote de la Mancha) est un roman écrit par Miguel de Cervantes et publié à Madrid en deux parties, en 1605 et 1615.

À la fois un roman médiéval, un roman de chevalerie et un roman de l'époque moderne alors naissante, le livre est une parodie des mœurs médiévales et de l'idéal chevaleresque et une critique des structures sociales d'une société espagnole rigide et vécue comme absurde. Don Quichotte est un jalon important de l'histoire littéraire, et les interprétations qu'on en donne sont multiples, pur comique, satire sociale, analyse politique. Il est considéré comme un des romans les plus importants de la littérature espagnole et mondiale.

Le personnage est à l'origine de l'archétype du Don Quichotte, rêveur idéaliste et irraisonné, justicier autoproclamé.

Cervantès déclare que les premiers chapitres sont tirés des « Archives de La Manche » et le reste traduit depuis l’arabe de l’auteur morisque Cid Hamet Ben Engeli, l’enchanteur qui tire les ficelles de don Quichotte tout au long du roman. C'était une méthode courante à l'époque à cause de la désapprobation dont le genre du roman faisait l'objet.

L’intrigue couvre les aventures d'un pauvre hidalgo (gentilhomme) de la Manche, dénommé Alonso Quichano (en espagnol Alonso Quijano), et obsédé par les livres de chevalerie.

Ceux-ci troublent son jugement au point que Quichano se prend un beau jour pour le chevalier errant Don Quichotte, dont la mission est de parcourir l’Espagne pour combattre le mal et protéger les opprimés. Il prend la route, monté sur son vieux cheval, Rossinante, et accompagné d'un paysan stupide, Sancho Panza, trompé par ses promesses de récompense extraordinaire.

Don Quichotte passe pour un illuminé auprès de ceux qu’il rencontre. Il croit que les auberges ordinaires sont des châteaux enchantés et les filles de paysans de belles princesses. Il prend les moulins à vent pour des géants envoyés par de méchants magiciens. Il considère qu’une paysanne de son pays, Dulcinée du Toboso, qu’il ne rencontrera jamais, est l’élue de son cœur à qui il jure amour et fidélité.

Sancho Panza, son écuyer, dont la principale préoccupation est, comme son nom l’indique, de se remplir la panse, estime que son maître souffre de visions, mais il se conforme à sa conception du monde, et entreprend, avec son maître, de briser l’envoûtement dont est victime Dulcinée.

 

 

don quichotte 043

 

Voici un résumé comme vous pouvez en lire partout, quand on lit cela, on s'attend à des prouesses du chevalier. Il faut savoir que le résumé qui en est fait tient une partie rapide qui se trouve au début du livre finalement. Très vite, il se bat contre un géant, très vite il s'installe dans un chateau pour passer quelques nuits et l'on apprend rapidement qui est cette belle princesse.

J'aime la chevalerie, j'ai sans doute lu pas mal de bouquin aussi naif que Don Quichotte sur la chevalerie mais c'est très raffraichissant de lire ses exploits. Si on peut parler d'exploits au sens propre, tout d'abord les géants ne sont que des moulins, le chateau une auberge et la belle princesse une roturière. Mais finalement c'est la folie mais surtout la conviction que Don Quichotte vit de grandes aventures chevaleresques qui est amusant.

Mais trop souvent les résumés sont cantonnés à ces trois droleries, et c'est un peu succins.

 

Don Quichotte sauve un adoslescent en train de se faire bastonné, bien que l'intervention de Don Quichotte ne fasse qu'empirer la chose par la suite. Il s'interpose souvent là où il n'y a pas de danger et souvent s'en créé rapidement. Il faut aussi souligner qu'il essuie de grands coups de baton ainsi que son écuyer. Pour ceux qui connaissent le film Kick ass, je trouve que le début de ce film ressemble finalement un peu aux aventures de Don Quichotte.

Don Quichotte libère aussi des prisonniers que se dirigent vers les galères, je vous laisse imaginer ce que cela peut entrainer par la suite. Il charge aussi un cortège de prêtres manquant d'en occire quelques uns. Il prend aussi des troupeaux de bêtes pour des armées...

 

Par contre je trouve assez injuste la vision de l'écuyer car à maintes reprises l'écuyer tente de faire revenir à la réalité son maitre sans succès. La seule folie de Sancho est finalement de croire que son maitre lui fera don d'un archipel afin de le gouverner mais il ne part pas dans les mêmes délires que son maitre. Finalement c'est assez humain de se demander l'intérêt qu'il y a, à réaliser toutes ses aventures et la promesse de gouverner un archipel lui donne un but.

 

Bien qu'elles soient intéressantes on retrouve aussi plusieurs histoires qui n'ont pas vraiment de rapport avec les aventures de Don Quichotte, l'auteur arrive à les rattacher mais cela écarte le coté d'un livre racontant uniquement les aventures de Don Quichotte, on perd souvent le fils de ses aventures au détriment d'autres histoires. En lisant quelques pages du 2nd tome, c'est bizarrement ce que certaines critiques repproches à l'auteur.

Le livre est aussi reconnu pour son style moderne, on voit l'auteur prendre la parole, un peu comme une voix off, je n'apprécie pas vraiment cela mais pour l'époque ça devait -être novateur.

 

Don Quichotte c'est aussi la critique de la societé espagnole, j'ai surtout en mémoire un passage ou deux personnages critiques ouvertement les pièces de théatres et pourtant on retrouve le style littéraire de cette époque.

Don Quichotte c'est surtout la rencontre avec d'autres personnages qui vont se jouer de lui et lui jouer des tours, on peut alors citer le curé et le barbier mais rassurez-vous, il y en a bien d'autres.

 

Voilà, vous en savez plus sur ce premier tome mais toujours pas assez pour connaitre ce personnage très intéressant, je vous conseille à tous de lire ce livre, si ce n'est pas déjà fait.

 

 

don quichotte 042

 

Vous pouvez retrouver la présentation de la figurine de djamp.


Publié dans Histoire et légendes

Commenter cet article

Le Chevalier Dauphinois 14/03/2012 19:21


 Le problème de l'école, c'est que parfois elle nous crée un blocage qui perdure malgré les années et la maturité.


 C'est mon cas avec l'oeuvre de Cervantes. J'ai subi trop de "magnaqueries" d'un prof de Français avec cette oeuvre que je n'ai plus jamais tenté de la relire.


  Peut être que tu vas m'en redonner l'envie.

Le Templier 14/03/2012 19:53



Je n'ai pas étudié cette oeuvre en cours, heureusement, car je n'aurais sans doute jamais remis le nez dedans. Je découvre un livre très sympas pourtant.



djamp 05/03/2012 15:03


La table ronde m'a parlé c'est vrai mais aussi parce que j'ai eu une opportunité avec un vendeur que j'appréciais à l'époque et qui m'a beaucoup déçu depuis. Si c'était à refaire, je ne sais si
je la racheterai, en tout cas elle n'était pas dans mon top priorité.


Je suis d'accord avec toi sur le fait que chacun a ses motivations, pour moi la vérité historique est importante mais je comprends aussi que ce ne soit pas le cas pour tous et je ne juge pas ça
négativement du tout.


Tu me dis que tu présentes tes photos sur un blog et que les gens trouvent la table belle  oui et alors?
quand tu vois Boromir en photo tu te dis "j'attends de l'avoir en mains" alors qu'elle a l'air absolument parfaite et là l'opinion des blogeurs de loin, tu accordes un grand crédit, oui la table
est belle mais ça nous sommes d'accord depuis le début. Elle est belle mais pas parfaite. Après, pour la reconstitution de la table, j'ai deja le matos pour , un siège commun de plus pour Arthur, le trône pouvant faire office de siège périlleux . Pour le bras j'hésite, je préférerai que tu commences à scier avant moi 


Pour le coté historique des figurines tu as raison, notre duel m'a servi mais sans notre duel, calme plat sur la ville, pas d'envie d'aller plus loin alors que pour d'autres figurines des EDG si!
Pour résumer, la table est belle mais loin d'etre parfaite, elle est très "attaquable" sur bien des points, tu serais un peu plus objectif , tu le reconnaitrais, ça ne retire pas son interet, ça le relativise ! c'est du très beau bling bling 

Le Templier 05/03/2012 15:33



J'ai remis à jour mes anciens profils sur les forums de collectionneurs où j'étais inscri, en ajoutant les photos de ma vitrine que j'avais publié ici. Beaucoup de collectionneurs (autres que
les EDG) ont alors retenu principalement la table ronde. Comme quoi, cette table est une réussite !


J'ai commandé Boromir sur photo, j'espère ne pas être déçu mais rien ne le garanti. Bon quand je vois certaines vidéos sur youtube et les commentaires sur différents forums, je n'ai pas
l'impression de me tromper sur l'intérêt de cette pièce.


Nous sommes d'accord sur le fait que la table est belle seulement mon point de vue est de dire que finalement les collectionneurs d'objets, de figurines diverses s'arrêtent là. Seul les
marchands d'art, les enchères publiques où autres vendeurs d'arts vont plus loin, le collectionneur classique (ce n'est pas péjoratif) ne va peut-être pas plus loin que l'aspect esthétique
d'une figurine.



djamp 05/03/2012 11:41


 Je me suis deja renseigné sur les heaumes . Pour la préparation de mon attaque de l'inattaquable, j'ai tapé de tous les cotés, heaume y compris . Et bien la réponse est que c'est mélangé. Certains sont "historiques" d'autres non . Le sujet étant particulièrement pointu, je n'ai pas utilisé cet argument car ça ne me semble pas etre vital, il y a assez peu de
renseignements sur le sujet donc je ne trouve pas inohérent qu'il y ait des erreurs à ce niveau. Je ne suis pas dans le détail absolu contrairement à ce que tu sembles croire, juste un siège, un
bras, des choses très, très visibles 


Pour répondre à ta question sur la table aurait elle été plus belle? ma réponse est clairement non ! Mais là n'est pas la question ... . Si tu recherches uniquement le beau, pourquoi le sujet traité a t'il une importance pour toi? pourquoi appeler ça chevaliers de la table
ronde, on aurait pu appeler ça serment des chevaliers, très neutre, ça permettait de faire une table identique sans s'appuyer sur Arthur et sa légende non? tu n'aurais pas trouvé la table aussi
belle avec une autre appellation? Oui mais l'aura de la légende est là sans y etre, pourquoi?


Je vais te prendre un exemple, le pillard de la série fantastique. Une superbe pièce avec une "gueule". La liberté est totale et le travail est très réussi, une superbe pièce. Si je prends la
même pièce et que je l'appelle le pillard Gudule et bien tu t'obliges à savoir à quoi ressemblait Gudule . Si la
table s'appellait "serment de chevalerie", je ne dirais rien sur l'aspect "historique" de la légende mais là nous sommes sur une production haut de gamme en étain. Les EDG c'est l'excellence dans
le domaine, il est normal d'etre exigeant, ce ne sont pas des vulgaires pièces fabriquées en série à des milliers d'exemplaires faites pour un souvenir de chateaux !


Pourquoi je ne me suis pas interessé à l'aspect historique avant notre petit duel? très simple, la table ronde ne m'a pas parlé, je suis resté inerte, sans volonté d'aller plus
loin . Je ne connaissais pas Simon de Montfort ni le vicomte de Trencavel, ces pièces sont magnifiques, j'aurai
pu m'arreter à ça mais elles ont suscité mon interet au dela de ça ! Qui sont ils? et je me suis renseigné, je trouve qu'elles ont rempli leurs rôles et je dis bravo les EDG . Ce ne fut pas le cas avec la table, je le dis avec la même neutralité. On dit que l'art provoque ! ça peut etre dans le sens heurte
par sa représentation mais ça peut etre aussi dans le sens interroge. La Joconde fascine car elle provoque quelque chose, pas dans une représentation farfelue mais dans un mystère qui donne envie
d'aller plus loin, pour moi, certaines figurine ont ce même effet, d'autres non, la table fait partie de la seconde catégorie.Si seul le beau m'interesse, je n'achète pas de l'Histoire, j'achète
les pompiers, les marins, les samourais en gros toutes les séries qui n'ont pas marché commercialement . Et bien
j'ai acheté ces séries mais elles ne sont pas uniquement belles, elles sont aussi très "historiques" et mieux réussies que beaucoup de pièces de la série "Histoire". Si tu as un doute, regarde le
samourai que tu as acheté, il n'est pas somptueux? alors si le collectionneur ne s'interesse pas à l'Histoire juste au "beau" cette série aurait du faire un carton non? les marins, pour les
avoir, je peux te dire qu'ils sont magnifiques ! Triskell y croyait vraiment, une gravure parfaite, des postures, un sujet porteur, ils en avaient acheté pleins et ... presque aucune
vente . Question "beau", ça explose de nombreuses figurines de la série Histoire dans les grandes largeurs, je
ne crois donc pas comme toi que le collectionneur se désinteresse de l'Histoire, au contraire je pense que c'est ce qui détermine le choix au travers du petit livret des EDG . Si ton pseudo est le templier, c'est parce que la sonorité te plait? tu aurais pu choisir le peuplier, à l'oreille c'est presque
pareil  et bien je crois que tu as choisi ce pseudo par rapport à l'Histoire, peut etre que je me trompe mais
si c'est le cas, tu vas me le dire 

Le Templier 05/03/2012 14:20



Mais si c'est bien la question, car ta réponse montre bien quel intérêt le collection porte à cette question. Je crois franchement que malgré la notion évidente d'histoire dans les figurines,
le collectionneur se fout un peu du coté culture d'une figurine. En fait chaque collectionneur est libre d'en savoir plus sur le personnage qu'il aura acquis au travers d'une figurine. Mais je
suis persuadé que cela n'intéresse pas.


Comme tu le verras bientot (début avril) on peut facilement reproduire la table ronde dont tu parles, tu achetes juste deux sièges en plus et le tour est joué !


C'est une sainte Gudule, m'étonnes un peu pour un nom de pillard. Mais je comprends ce que tu veux dire, une figurine
générale peut-être traitée généralement sans appuie Historique alors qu'une figurine représentant un personnage historique ayant existé ce doit d'être plus poussé.


Là je ne suis pas d'accord, la table ronde t'a parlé, comme dans les forums de collectionneurs où je suis inscrit, j'ai posté les photos de mes vitrines, le commentaire qui ressort le plus,
c'est elle est belle la table ronde, tu crois qu'il se rue tous pour savoir si elle est correcte au niveau de la légende ? bah non ! Et tu as fait exactement pareil lors de ton achat, elle t'a
parlé mais décorativement, esthétiquement et ensuite avec notre duel tu as commencé à la rétrograder car elle ne collait plus à la légende. Je ne suis pas d'accord non plus quand tu dis si
j'achète du beau, j'achete des pompiers, et si le beau pour moi c'est la figurine du médiévale et non les pompiers ? Ce qui est le cas en plus...De plus la collection Marine est aussi historique,
tout comme les samourais, tout comme la collection militaire c'est que l'époque qui est différente.


Tu as raison, je vais changer mon pseudo en le peuplier c'est pas mal ! Ceci dit tu compares des choses différentes, nous ne sommes plus dans le beau visuel ni dans l'achat, car je n'ai pas
acheté mon pseudo.



djamp 04/03/2012 22:07


Je crois que l'on ne se comprend pas tout à fait . Je ne te dis pas que la table n'est pas belle, je l'ai
acheté, je dis juste que lorsque l'on fait de la figurine historique ou légendaire, il faut essayer de se rapprocher au plus prés de la vérité, en cela la table n'est pas parfaite. Elle a des
qualités que je ne nie absolument pas mais si l'on pousse la réflexion, elle n'est pas suffisante.  Oui, la
gravure est magnifique, la symbolique du serment est là mais elle ne respecte pas la légende et c'est dommage. Si effectivement les templiers devaient porter la barbe, les représenter imberbes
est une faute. Je place peut etre les EDG trop haut dans mon estime mais il me semble logique quand tu es dans l'Histoire de coller au plus prés de celle ci. Lorsque JJG est intervenu sur ton
blog pour parler des pompiers, il a expliqué sa démarche pour les réaliser, j'aurais aimé que ce soit la même démarche pour toutes les figurines, la qualité technique de cette société mérite ça.
Bien sur on peut se contenter de ce qu'il y a mais pour très très peu de choses, on peut passer du beau à l'excellent, ne pas franchir ce pas est dommage surtout que ce n'est pas le plus dur à
faire, mettre une barbe à un templier, une coupe au bol à Jeanne, un siège périlleux en plus, un bras en moins, rien d'insurmontable. Je ne suis pas pointilleux à l'extrème, je veux juste que les
grandes lignes soient définies suivant ce que l'on sait de l'Histoire, avoir en sorte une démarche d'historien avant d'avoir celle du sculpteur ou du vendeur. Si tu me poses la question: la table
ronde est elle superbe? je te répondrai oui sans hésitation, si tu me demandes si elle me comble, je te répondrai non ! Notre jeu d'attaquer l'inattaquable a fait que je me suis renseigné, sans
cela il y a des choses que je ne savais pas ou dont je ne me rappelai pas, et bien j'aurais aimé que rien qu'en regardant la table, j'apprenne ces choses là. Tiens il y a un siège vide, pourquoi?
Un chevalier a un bras en moins, quel est son parcours? chaque personnage devrait avoir son identité propre, là j'ai une succession de chevaliers, je peux interchanger les noms, à part Arthur car
il semble plus vieux et porte une barbe caractéristique ainsi qu'une épée différente mais sinon ? ne crois tu pas que si tu places Bedwere à la place de Lancelot, tu ne verrais aucune différence?
je suis sur que pour placer tes chevaliers tu as pris le petit catalogue afin de mettre chaque chevalier à la bonne place (en tout cas, moi je l'ai fait  ) et bien que je sois un expert de la légende ou pas, je ne peux pas différencier les personnages sans cette aide, et ça, ça me géne.
Les chevaliers ne sont pas assez différenciés, à mon gout, je ne te dis pas que j'ai raison mais c'est comme ça que je ressens les choses. C'est peut etre très con mais qu'un père soit plus vieux
que son fils est à mes yeux très important, tout comme un chevalier est peut etre plus rond qu'un autre, plus combattant, plus fier, enfin qu'il y ait des différences dans la taille, la
silhouette, l'age 


J'attends avec impatience le futur sondage sur le sujet, je me plante peut etre (en tout cas d'après ce que tu me dis) mais je serais vraiment étonné qu'un collectionneur de figurines d'Histoire
ne soit pas un amoureux d'Histoire tout court. Tu vois, pour moi, le mendiant est une pièce parfaite ! le personnage incarne la misère, son visage est marquée par son parcours de pauvreté, sa
posture carpée est idèale pour montrer l'action de mendier, c'est vraiment une pièce que je place très haute dans mon estime, individuellement, les chevaliers de la table ronde, je les place en
dessous. Après, il est clair que la scéne en elle même emporte mon adhésion mais j'ai plus de sensation avec le mendiant qu'avec Bedwere, Lancelot, Tristan, etc

Le Templier 05/03/2012 10:54



Et je suis d'accord mais finalement ce que l'on demande à nos figurines, n'est finalement pas que d'être beau ?? Regarde comment le sujet de l'histoire passionne les foules...Les
collectionneurs ont un coup de coeur pour une pièce et relèguent l'Histoire au 2nd rang voire plus... Nous le verrons lors du prochain article dans deux jours, il s'agit du sondage.


Oui la table aurait pu être plus poussé par rapport à une des légendes existantes, soit le 13e siège vide, pareil pour
le trone d'Arhtur. Cela aurait-il rendu la table plus belle ? C'est la question que les collectionneurs doivent se poser, je te la pose d'ailleurs et répond honnêtement .


Je vais répondre à ta question, oui les pièces doivent être historique au maximum mais si elle ne l'est pas est-ce important si le but numéro 1, la décoration, est atteint. Finalement le
débat n'est pas : une figurine doit-être historique ? Mais est ce que le collectionneur s'intéresse à cette partie pour l'achat d'une figurine ? J'ai l'impression que non !


Tu réponds finalement à cette question dans ton commentaire ; s'il n'y avait pas eu notre petit duel sur le coté inattaquable de la table ronde, tu ne te serais pas intéressé à ce coté, alors
pourquoi les autres collectionneurs iraient plus loin ? Le collectionneur se serait interrogé face à un 13e siège, oui, je suis d'accord mais ce n'est pas le cas et aucun n'a réagi... 


Je ne mentirai pas, j'ai regardé le site Triskell pour placer mes chevaliers, oui on peut en effet les placer sur un autre sigèe sans que cela pose de problème. Bien que dans ce cas là, il
faudrait alors que l'on commence à se renseigner sur la signification des représentations des heaumes. Sont-elles faites au pif ou il y a t-iil un rapport avec le nom du personnage ? Ta théorie
tomberait de fait.



djamp 04/03/2012 16:14


Je crois que Charlemagne à partir du moment ou tu lui fais une barbe comme l'ont fait les EDG et les EDP, tu remplis deja une partie du cahier des charges. Pour le manchot ma source est de très
haute qualité, c'est toi  et propagande ou pas un manchot est un manchot. La propagande joue plus sur les
actions que sur le physique, tu prends Jeanne d'Arc, qu'elle obeisse à une mission divine ou pas ne change pas sa coupe au bol par exemple, alors lui faire une quque de cheval car elle porte
cette coupe dans un film ne me semble pas aller dans le bon sens, les EDG n'ont pas marqué J'eanne d'Arc vu par Luc Besson" !


Je crois qu'il est très important de respecter les grandes lignes au maximum, il aurait fallu que les EDG fassent les recherches que tu as faite et visiblement ça n'a pas été le cas. C'est
dommage, ce qui differencie une oeuvre d'un chef d'oeuvre se joue souvent sur des détails, réaliser l'intérieure de la bouche du dragon de St Georges est un détail qui fait que la pièce est un
vrai chef d'oeuvre, mettre deux bras a un manchot est un vrai raté, ce qui différencie le dragon de la table c'est que la logique de la gravure est allée très loin alors que pour la table, on a
survolé le sujet. C'est d'autant plus dommage que la gravure de chaque personnage est excellente, que la réussite totale est à portée de main, il y a 90% d'excellence mais l'eau bout à 100 degrés
et là, je n'ai pas eu d'ébullition, juste un léger frémissement, ce n'est pas un problème technique juste un problème de culture historique 

Le Templier 04/03/2012 20:22



Oui justement, ta source n'est pas fiable ;) en fait je n'ai trouvé que cela sur un site et j'ai eu très peu de matière.


Si la table ronde pèche c'est par sa légende qui est très complexe, il est donc difficile de couler la pièce pour cette raison. De plus, tu le verras avec le sondage bientôt, cet aspect reste
secondaire chez le collectionneur.


J'ai refait un tour sur les forums de collectionneurs où j'étais jadis inscrit et j'ai remis à jour mes photos, leur réaction, c'est de me dire qu'ils aiment la table ronde . Faut-il absolument chercher plus loin ? Je ne l'ai pas fait quand j'ai acquis cette pièce en tout cas !



djamp 03/03/2012 23:45


Bon, ok pour le nombril , en fait contrairement à la légende, je ne suis pas souvent dessus , c'est une rumeur venue de je ne sais trop qui est la rumeur est un bruit de couloir qui a envoyé des gens sur la chaise
électrique , ça a aussi permis de sortir des affaires mais ça il ne faut pas le dire, ça n'arrange pas le
propos 


Un livre est donc explicite ... comme celui de Chrétien de Troyes? tu sais le type qui a écris un truc sur une table plus ronde qu'un nombril . Pour se rappeler d'un nom comme Bedwere, il vaut mieux que ce soit écrit . Bref, dans ce livre, il est dit que Bedmachin était manchot (mes sources sont excellentes ) alors je te pose la question, pourquoi a t'il deux bras? parce que le sculpteur ou le décideur ne le savait pas . Pour le sculpteur, ce n'est pas trop génant, le décideur est là pour corriger une eventuelle erreur s'il est au courant, bien sur. Mais si
tu t'appelles étain du graal et que tu ne sais pas ce qu'est la légende, c'est un peu génant non? Je ne te parle pas d'un nez plus ou moins réussi mais d'un bras ! Tu as lu Don Quichotte, la
description du livre correspond à la statuette des EDG comme toutes les représentations de Don Quichotte d'ailleurs (dessin, sculpture, peinture). Tu me dis qu'un livre n'est pas aussi précis
qu'une peinture? pourtant pour Richelieu et son nez en patate, tu me disais qu'une peinture ne voulait rien dire  et là tu me dis que la sculpture est précise par rapport à l'image que tu te fais de Don Quichotte et je suis d'accord avec toi,
elle l'est 


L'Histoire n'est que manipulation? oui très souvent mais sur la vie des protagonistes que l'on rend plus vaillant, plus symbolique pour servir une cause, pour légitimer un pouvoir mais pas sur
l'aspect physique. Si tu prends Charlemagne, dans l'imagerie populaire renforcée par Victor Hugo, c'était l'empereur à la barbe fleurie, et bien il me semble logique de lui faire une barbe non?
après, les traits du visage ne sont pas importants mais il faut une barbe. Talleyrand souffrait d'un pied bot, on l'appellait le diable boiteux, et bien pour symboliser cela, les sculptures le
représentent avec une canne, c'est cohérent et je ne suis pas certain que la majorité des gens connaissent Talleyrand et pourtant, on le représente toujours avec son infirmité. Si j'en crois ta
théorie de départ, les gens ne connaissant pas cela, autant lui faire deux pieds normaux, ce sera plus vendeur et bien, je dis non !  L'argument l'opinion générale ne tient pas, les gens connaissent ce que tu leurs apprends, Bedwere avait un bras en moins et bien
sculptons le tel qu'il était ou ne le sculptons pas ! Je me fous des traits précis de son visage par contre un élement de silhouette, je trouve ça fondamental. Un gros, un maigre, un petit, un
grand, un manchot, un unijambiste, tout cela n'est pas neutre, ce n'est pas etre tatillon, c'est etre précis . François 1er était un colosse, tu ne vas pas le sculpter en Gollum, si ?


Tu me disais qu'il fallait etre précis sur l'armement et les armures, je suis d'accord avec toi, c'est mieux mais si tu ne commences pas par etre précis sur l'homme qui la porte, quel crédit peux
tu accorder au reste? Je vais même te dire mieux, pour moi quand tu représentes Guillaume le conquérant qui mesurait entre 1m73 et 1m74, tu te renseignes sur la taille moyenne des hommes de cette
époque afin que les servants aient une taille cohérente par rapport à Guillaume. Le conquérant était il fort, menu, avait il des signe physiques distinctifs, etc. Je trouve que ce que tu peux
considérer comme des détails sont pour moi des fondements, l'épaisseur d'une épée de mousquetaire rend crédible ou non une pièce, une pilosité en plus ou en moins change l'a&spect géneral
d'une figurine, Clémenceau sans moustache, ce n'est pas Clémenceau, si tu fais une figurine de Charlot, sa moustache caractéristique est un élement hyper important pourquoi ce qui est vrai pour
Charlot ne le serait pas pour les personnages plus anciens dont on connait les caractéristiques physiques?

Le Templier 04/03/2012 13:20



Comme tu le verras dans mes prochains articles dans la rubrique Histoire concernant la légende d'Arthur, tu verras que Chrétien de Troyes a détourné la légende pour rendre une propagande. Je
relirai le roman de Chrétien de Troyes après le 2e tome de Don Quichotte afin de bien m'impreigner de la légende d'Arthur. Il faudrait récupérer la souce aussi du manchot car je ne sais même d'où
cela vient. La source est-elle sur ?


On peut conclure en effet que ni le sculpteur ni le décideur avait connaissance de Bedwere ce qui s'est conclu par une erreur (qui reste à confirmer).


Oui je dis qu'un livre est moins précis car il faut place à l'imaginaire du lecteur malgré la description de son auteur. A contrario pour une peinture, il n'y a pas grand place à
l'imaginaire, enfin sur des portraits ressemblant, je ne parle pas de Picasso.


La peinture est plus précise mais dans le cas de Richelieu, je pouvais juste me demander si son auteur n'avait pas été influencé.


Il est plus simple de reproduire Charlot que l'on connait quasiment tous dont on a de nombreuses représentations et films que Charlemagne, tu ne crois pas ?



djamp 03/03/2012 21:43


 Selon le théorème du professeur djamp le fielleux, grand mathématicien du XXI eme siècle, ce qui s'applique au
sieur Quichotte s'applique aux autres figurines ! je serais toi je ne commencerais pas à entrer en conflit avec un tel génie de la formule  Il a défini que son nombril était rond après des années d'études approfondies alors question science, le type est imbattable
!  Même si ses profs n'ont jamais vu son talent ...  mais le niveau de l'éducation nationale ...  ... 

Le Templier 03/03/2012 22:40



Je ne sais pas si on peut affirmer qu'un nombril est parfaitement rond donc je vais oser dire que je ne suis pas d'accord.


Tout d'abord, c'est un livre. Rien ne laisse place à l'interprétation, l'auteur guide l'imagination du lecteur. Il sait où il veut aller. Une légende c'est un récit raconté par plusieurs
personnes et soumis à des interprétations multiples et j'irai même jusqu'à dire que certaines légendes servent des opinions, des religions... Je ne parle pas non plus de l'Histoire qui est
tronqué par l'opinion, la sensibilité de l'historien.


Il est donc plus simple de représenter une figurine dont l'aspect est détaillé dans un livre mais qui n'a pas de réalité physique. Tu n'as pas non plus de tableau le représentant donc s'il y
a une imperfection sur le visage tu ne le vois pas. Il ressemble à la description que l'on a dans le livre bien sur. Mais une description dans un livre n'est pas aussi précise qu'un tableau.



djamp 03/03/2012 19:55


Je suis entièrement d'accord avec toi, ce personnage est vraiment très interessant, il est plus proche de la conception que je peux avoir de la chevalerie que les chevaliers eux mêmes. Il y a une
noblesse dans ses actes que je ne retrouve pas dans ceux du moyen age, qu'importe ses chimères, l'esprit fait l'acte ! 


Il est bien que cette figurine des EDG rende hommage à Don Quichotte, l'esprit de sa quête est dans son casque et sa monture, la fierté de la pose joue beaucoup également, comme quoi plus on est
fidèle à une source, plus la figurine est belle 

Le Templier 03/03/2012 20:17



Sur cette figurine, je ne peux pas dire grand chose. La réalisation est nickel et l'histoire du personnage est vraiment bien rendu au travers de la figurine.


Un sans faute !