Histoire Vendée - Guerre de Vendée - Blog du Templier

Publié le par Le Templier

Guerre de Vendée

 

 

Comme j'ai parlé de guerre assez peu connu en France, j'ai voulu faire un petit article afin de situer et de mieux comprendre cette guerre civile.

 

La guerre de Vendée est le nom donné à la guerre civile qui opposa partisans (bleus) et adversaires (blancs) du mouvement révolutionnaire dans l'Ouest de la France, entre 1793 et 1796 au cours de la Révolution française, et plus particulièrement pendant la Première République.

Elle fut étroitement liée à la Chouannerie, l'ensemble de ces deux conflits étant parfois connu sous le nom de Guerres de l'Ouest. La chouannerie se déroula sur la rive droite de la Loire, tandis que le soulèvement vendéen eut lieu sur la rive gauche. Le terme Vendée militaire désigne d'ailleurs le territoire insurgé au sud du fleuve.

Comme partout en France, la Vendée a connu des manifestations paysannes, entre 1789 et 1792. Mais c'est au moment de la levée en masse, en 1793, que la révolte ou rébellion vendéenne, aussi appelée insurrection vendéenne, s'est déclenchée dans un premier temps comme une jacquerie paysanne classique, avant de prendre la forme d'un mouvement contre-révolutionnaire.

Étalée sur trois années, la guerre a connu plusieurs phases, avec une brève période de paix, au printemps 1795. Elle s'est terminée au début de l'année 1796, après avoir fait plus de 200 000 morts et causé de nombreuses destructions.

 

 

charette.gif

  

"car il vaut mieux pour nous mourir au combat que de voir les malheurs de notre nation et de notre lieu saint."

Premier livre des maccabées, chapitre 3, verset 59.


La liberté de culte fut l'une des causes majeures de la guerre de Vendée. Le 24 février 1793, la levée d'une armée de 300 000 hommes, décrétée par la Convention pour défendre la Révolution contre les autres pays d'Europe, entraîna de nombreuses révoltes dans l'Ouest. Les troupes républicaines parvinrent à les limiter au nord de la Loire.
Près de Laval, l'ancien faux-saulnier Jean Cottereau rallia ses hommes cachés dans la forêt en imitant le cri de la chouette. C'est de son surnom de Jean Chouan que naquit le terme de "chouanneries".
Le 19 mars, l'armée républicaine fut mise en déroute en Vendée.
La Vendée, qui désignait un espace plus vaste que le département actuel, englobant une partie du Maine-et-Loire, del a Loire-Atlantique et des Deux-Sèvres, devint le symbole de la contre-révolution à abattre.
Une armée de 25 000 paysans-soldats se plaça sous les ordres du voiturier Cathelineau, du garde-chasse Stofflet, et des aristocrates Bonchamps , d'Elbée, Charette, La Rochejaquelein, Lescure ou Talmont.
 guerre-vendee-3.jpg

 

L'armée catholique et royale s'empara de Fontenay-le-Comte, de Saumur, d'Angers mais échoua le 29 mai à Nantes.
Si cette dernière était tombée, les Vendéens auraient probablement marché sur Paris, avec de grandes chances d'anéantir la Révolution.
L'arrivée en Vendée de Kléber redonna l'avantage militaire à la Révolution. Battus à Cholet, les Vendéens traversèrent la Loire à Saint-Florent-le-Vieil et s'embarquèrent dans la "virée de Galerne", à la recherche d'une éventuelle aide anglaise.
Elle les emmènera jusqu'à Granville qu'ils ne purent enlever.

Le retour fut une succession de défaites et, le 23 décembre, les survivants furent massacrés près de Nantes.
Sur les 60 000 à 80 000 Vendéens partis, quelques milliers seulement revinrent.

"Il n'y a plus de Vendée. Elle est morte sous notre sabre libre, avec ses femmes et ses enfants. Je viens de l'enterrer dans les marais et dans les bois de Savenay. Je n'ai pas un prisonnier à me reprocher. J'ai tout exterminé", écrit le général Westermann au Comité de Salut Public.

 

Dans l'hiver 1793-1794, les colonnes infernales du général Turreau tuèrent et pillèrent sans distinction.
A Nantes, Carrier, le représentant de la Convention, se rendit tristement célèbre par ses "noyades".

Le bilan est difficile à établir et reste un sujet de polémique. En certains endroits des Mauges (Beaupréau, Le May), du bocage vendéen (La Gaubretière, les Herbiers) et du Marais Breton (Machecoul), entre un quart et la moitié de la population a disparu ! La résistance de Nantes à cette contre-révolution manifesta la distance que cette ville a toujours conservée avec sa région environnante.
Nantes a défendu la Révolution contre les Vendéens.

 

logo_vendee.png

Publié dans Histoire et légendes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

djamp 20/06/2012 11:34


 Tout le monde connait Jacques de Molay?  En cuisine peut etre grace à sa recette des oeufs qui resta célébre  mais sinon, je te propose de faire un petit test. Interroge tes amis, tes voisins, tes collégues, Ribery , je suis certain qu'une extrème minorité connait ce personnage de l'Histoire, je ne sais plus quand on apprend ça à l'école mais on survole
le truc à la vitesse de l'éclair, je dirais que 99% des gens connaissent Jeanne d'Arc (je laisse 1% pour Ribéry ) et
que 2% connaissent Jacques de Molay et encore si tu interroges le peloton du tour de France qui en connait un rayon (si je puis dire ) dans le Molay 

Le Templier 20/06/2012 12:08



Ribery à part Zahia, il ne connait pas grand chose, donc je lui demanderai pas cela. Si j'interrogeai mes voisins, je pense qu'ils me répondraient qu'ils connaissent.


Quant au tour de France si tu les interroges en début de carrière, ils doivent savoir répondre mais en fin de carrière, l'OPE les a rattrapé, ils sont comme Ribéry .



djamp 20/06/2012 10:30


Pour compléter ton article, il y a le film "chouans" de Philippe de Broca et une bande déssinée qui s'appelle Dampierre de Swolfs sur le même sujet, deux manières ludiques d'en apprendre un peu
plus sur cette guerre civile plus connue que certains ordres des templiers . J'en ai découvert quelques uns
grace aux EDG, les templiers sont surtout connus grace aux jeux vidéo, au cinéma et en littérature grace à leur fameux trésor mais ça reste tout de même assez confidentiel. Leur execution fut un
événement relativement mineur et seuls les passionnés d'Histoire et en particulier du moyen age connaissent Jacques de Molay ou Hugues de Payns par exemple. Je ne suis pas un grand spécialiste du
moyen age, loin de là, l'ordre de St Jacques de l'épée pour ne prendre que lui, m'était comment dire ...  assez
étranger . La guerre de Vendée m'est plus familière, ce fut un événement important de cette période, la France n'a
pas connu trop de guerre civile . Le symbole actuel qui représente la Vendée, un double coeur surmonté d'une
couronne et d'une croix est une réference évidente aux évenements de 1793 ce qui dans une république laique comme la notre pose un petit problème  enfin bon, je dis ça, je ne dis rien, pas de polémique ... 

Le Templier 20/06/2012 10:46



Ce n'est pas certains ordres templiers, c'est l'ordre des templiers et je suis persuadé que tout le monde connait au moins Jacques de Molay donc connait forcément l'ordre des templiers.
Contrairement à la guerre de Vendée où j'aurais été incapable de dire qui fait quoi et pourquoi surtout, même si le nom de charette ne m'était pas inconnu. Les autres ordres sont, je l'accorde,
beaucoup moins connu.