Histoire - Chevaliers de la table ronde - Gauvain - Blog du Templier

Publié le par Le Templier

Gauvain

 

 

Gauvain.jpg

 

 

Gauvain est un personnage de la légende arthurienne. Chevalier de la Table ronde originaire de l'archipel des Orcades, il est le neveu du roi Arthur et le fils du roi Lot d'Orcanie et de Morgawse, le demi-frère de Mordred et également l'aîné d'une fratrie de chevaliers : Agravain, Gaheris et Gareth (surnommé "Beaumains" par Ké, le sénéchal d'Arthur).

On trouve plusieurs équivalents gallois de son nom : Gwalchmai et Gwalchmei ("faucon de la plaine") ainsi que Gawain en Franco-Normand et Anglais.

Gauvain est très souvent considéré comme le meilleur des chevaliers de la Table Ronde car il est fort et mesuré. C'est le chevalier modèle : en plus d'être un chevalier d'exception, il fait preuve d'une courtoisie exemplaire pour tous les autres chevaliers de son temps. Gauvain porte fréquemment l'épée du roi Arthur : Excalibur. Gauvain est le cousin d'Yvain qui est également pour lui un ami très cher. Gauvain est le seul chevalier de la cour d'Arthur, avec Yvain parfois, que l'on nomme "monseigneur". Son cheval se nomme Gringalet.

Gauvain a la particularité de voir sa force croître avec le soleil, celle-ci étant à son paroxysme aux heures de midi, avant de diminuer jusqu'à la tombée de la nuit.

 

 

 

gauvain_-gareth.jpg

Sa légende :

À la cour du roi Arthur, lors de la veillée du Nouvel An, le festin est interrompu par l'apparition du Chevalier vert, qui défie tout homme présent dans l'assemblée de lui trancher la tête.
En retour, explique-t-il, il coupera lui-même la tête de son bourreau un an après exactement.
Gauvain, neveu d'Arthur, accepte le défi et fait tomber d'un seul coup d'épée la tête du chevalier. Chacun est alors stupéfait de voir le Chevalier vert ramasser sa tête et s'en aller. Avant de passer la porte, la tête s'adresse à Gauvain et le prie de se trouver douze mois plus tard à la Chapelle verte.
Dix mois plus tard, Gauvain se met en quête de la Chapelle verte. Le jour de Noël, alors que l'heure approche, il trouve sur sa route le château du seigneur Bertilak, qui l'invite à passer quelques jours en sa compagnie. Bertilak suggère à Gauvain de prendre du bon temps et ordonne à son épouse de le divertir, en fait de le séduire. Lui-même souhaite passer quelques moments à la chasse, et il propose que, chaque soir, Gauvain et lui-même échangent ce qu'ils ont obtenu durant la journée.

Les deux jours suivants, Bertilak quitte le château de bon matin avec ses chiens tandis que son épouse se rend dans la chambre de Gauvain. Gauvain ne veut accepter d'elle que des baisers, qu'il troque chaque soir contre le butin de la chasse. Le troisième jour cependant, la belle épouse fait don à Gauvain d'une pièce d'étoffe, et Gauvain se garde d'en faire part au seigneur.
Au jour dit, un guide conduit Gauvain vers la Chapelle verte. L'homme tente de dissuader Gauvain d'entrer dans l'édifice mais celui-ci n'a cure de ces avertissements. Dans la chapelle, le Chevalier vert attend, sa hache déjà levée. Gauvain retire son heaume et s'agenouille devant son bourreau, qui lui assène trois coups légers, dont un seul fait couler quelques gouttes de sang.
À la grande stupéfaction de Gauvain, le chevalier explique qu'il n'est autre que Bertilak lui-même, transformé par Morgane la fée afin de tester la bravoure des chevaliers du roi Arthur. Les deux premiers coups de hache valent pour les deux soirs où Gauvain a remis à Bertilak les présents reçus dans la journée ; le troisième a puni Gauvain d'avoir gardé pour lui la pièce d'étoffe donnée par la belle épouse.
Dès lors, Gauvain fait serment de porter toujours sur lui la pièce d'étoffe afin de garder en mémoire ce moment de faiblesse.

 

 

fiwvnks4.gif

 

 

Gauvain semble bien peu connu de nos jours, sa légende vivant dans l'ombre de celle de Lancelot du Lac, de Perceval ou du roi Arthur lui-même.

Gauvain est pourtant le héros de la plupart des aventures de la Table Ronde, et il est présenté dans presque tous les livres comme le parangon de la vertu chevaleresque. Il est très souvent dépeint dans les textes médiévaux comme un modèle de courtoisie et le champion par excellence des demoiselles en détresse. Il n'est d'ailleurs attaché à aucune femme en particulier, étant le défenseur (et, dans plusieurs récits, l'amant) des femmes en général. Son échec dans les aventures du Graal et dans les quêtes spirituelles en général peut être attribué à cette réputation de chevalier trop galant faisant passer les valeurs et les plaisirs matériels avant la religion.

Une autre explication possible à son manque de notoriété est que dans les livres les plus connus à l'heure actuelle : la Quête du Saint Graal, le Lancelot en prose, et surtout le Roman du roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde de Thomas Malory, qui a profité de la naissance de l'imprimerie, Gauvain est un personnage d'arrière-plan, contrairement aux textes les plus anciens.

 

Vous pouvez retrouver la présentation de la figurine Gauvain


Publié dans Histoire et légendes

Commenter cet article

djamp 14/05/2012 22:45


Je ne sais pas si les samourais ont une boite spécifique, je crois que c'était une boite en craft sans le sceau de cire, j'en ai acheté plusieurs sans boite, ça ne m'a pas marqué en tout cas, les
boites, tu sais ...  Je préfere celles d'EDL, elles brulent mieux 


Elle est sympa la série Robin Hood, il y a vraiment des jolies choses 


80 euros pour un épuisé?  tu veux dire le lot?  toutes les figurines épuisées pour 80 euros?   Tu
t'es fait avoir ! 

Le Templier 15/05/2012 17:05



Eh oui en plus je me suis fait avoir car la figurine était très abimé, j'avoue que maintenant j'hésite beaucoup à prendre une figurine épuisée surtout à des prix fou...


Quant aux boites, la craft était bonne, la boite colorée était passable mais la boite en carton poubelle recyclée avec une copie de la photo, là non, c'est se foutre du monde. Si on est à
l'économie, on ne sort plus rien, si c'est pour vendre de la merde autant arréter.



djamp 14/05/2012 21:55


 Là tu me fais plaisir ! C'était l'objet d'une de mes anciennes questions, pourquoi se focaliser sur un second
choix de la série Histoire alors qu'il y avait du premier choix sur la série samourai . Tu m'avais répondu que
tu voulais d'abord finir la série Histoire avant d'en suivre une autre, tu n'avais pas trop preté attention à la collection Robin des bois qui était pourtant dans la partie Histoire et tu avais
acheté le naginata donc j'étais un peu surpris par ta réponse mais bon, je n'allais pas chercher la petite bête 


On trouve parfois des samourais sur ebay, bien sur si tu les veux à moitié prix avec boite d'origine, ça sera plus dur à trouver mais ça reste jouable malgré tout. Tu étais prêt à mettre tres
cher sur les épuisés, si tu es moins radin sur les samourais , tu auras des pièces d'une extrème
qualité . Sinon mon ami Guichard doit pouvoir te les refaire rien que pour toi mais je ne te garantie pas la
matière ni la qualité, JJ reste très secret sur son savoir faire 

Le Templier 14/05/2012 22:39



A choisir, ayant considéré comme une collection à part entière la série Robin des bois, je préfère la collection samourai. J'ai d'ailleurs commencé les samourai mais pas la collection Robin
des bois.


Si tu as gardé les boites de la collection samourai et que tu me les cèdes, je veux bien acheter les figurines sans boite . Très cher, cela reste relatif, je n'ai pas du aller au dela de 80€ pour une figurine épuisée.



djamp 14/05/2012 21:13


 Même avec Gauvain, on est loin du bushido ...  Tu aimes le moyen age ami Templier, tu aimes les codes de l'honneur, les armures, tu aimes les superbes sculptures fines et bien
gravées, il te faut la série samourai !  Tu ne verras pas de la fausse courtoisie, tu ne verras pas des pseudo
chevaliers d'opérette, tu verras de vrais hommes d'honneur qui ne trahissaient jamais, qui ne forniquaient pas à tout va, tu verras tout ce que tu aimes en fait et en plus des combattants de
premier plan qui unissaient l'entrainement du corps et celui de l'esprit, le Japon médieval était beaucoup plus interessant que le notre, on ne connait pas assez cette période là et ce pays, mais
tu devrais adoré et sur le coup, j'aurai du mal à te contredire 

Le Templier 14/05/2012 21:25



Eh bien si tu me la trouves ou que tu me l'offres , je la prends sans soucis, je te rassure ! J'aime aussi
l'univers Japonais, j'aime leurs traditions, leur art, c'est une civilisation très intéressante. Le nombre de figurines samourai dans ma collection ne reflète pas mon intéret des samourais et de
cet univers. J'adore aussi leur technique de forge qui est bien plus abouti que la notre, leurs lames sont résistantes et magnifiques.