Histoire - Chanson médiévale - Table ronde - Blog du templier

Publié le par Le Templier

Chanson médiévale

 

 

Désolé pour la référence mais c'est en regardant un diner presque parfait que j'ai eu l'idée de vous présenter cette chanson. En effet le candidat avait réalisé un repas médiéval et avait chanté cette chanson. Pour l'anecdote, j'ai d'ailleurs reconnu la figurine de Jacques de Molay des EDG dans son salon.

J'ai tenu à vous en faire part afin de montrer la représentation d'un chevalier et de ses aventures dans la tradition. Certains lecteurs ne comprennent pas mon attrait pour les chevaliers, les qualifiant de barbare et de brute épaisse sans cerveau. Toujours est-il qu'ils sont souvent décrits à leur avantage dans les récits, romans, poésies et chansons ce qui aide à faire naitre le mythe.

 

 

 

 Ils Sont Partis...
 
(Refrain)
Ils sont partis à pied, à cheval,
Par monts et par vaux, par les contrées.
Ils sont partis à pied, à cheval,
Pour aller enfin conquérir le Graal.


Voyez Gauvain à l'armure dorée,
Et Lancelot de blanc vêtu.
Messire Yvain sur son beau destrier,
Et Perceval à la grande vertu.


(Refrain)
Le roi Arthur les avait dépêchés,
Aux quatre coins de l'univers.
Guerriers parfaits, exempts de tout péché,
Contre le mal enfin croisaient le fer


(Refrain)

Après des mois de combat, des années,
De solitude, de désespoir,
Galaad enfin, brandissant son épée
De vérité, a déchiré le voile.
(Refrain)

 

Ce que je souhaitais illustrer dans cette chanson, c'est l'image populaire du chevalier. "armure dorée", "vêtu de blanc", "beau destrier", "guerriers parfaits", "exempts de tout péché", "contre le mal"...  

Publié dans Histoire et légendes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

djamp 18/08/2012 10:42


 Mais nous sommes d'accord ami Templier . Le chef d'entreprise et le chevalier ont les mêmes objectifs, l'argent, la gloire, la notoriété. Comme les chevaliers, les "grands
patrons" sont souvent issus de classes privilégiées ce qui leurs permet de faire des études aux bons endroits et avec les bons appuis mais doit on les sanctifier pour autant? doit on les prendre
pour modèle? pour moi la réponse est clairement non, le chevalier, je le place au même niveau que le chef d'entreprise, il existe c'est bien mais je m'en fous . Si le bonheur du chevalier est d'accumuler les richesses et la gloire, qu'il le fasse mais je ne vois rien d'interessant la dedans,
rien qui justifie une admiration ou un respect quelconque. Je ne sais pas si tu te rappelles d'un mathématicien russe ou ukrainien qui a, tout seul dans sa chambre, trouvé l'une des dix formules
mathématiques "introuvables". Le monde scientifique était dessus depuis des années, il y avait des colloques, des mises en commun des travaux et pourtant rien ne venait. Ce type, en marge de tout
ça, a trouvé seul la réponse. On lui a proposé un million de dollars, des décorations, un statut, il a tout refusé ! Il ne faisait pas ça pour lui, c'est un génie des mathématiques, il l'a fait
pour sa science et bien, si je devais choisir un héros, ce serait lui . L'Histoire est faite de représentants,
on a besoin de ça pour comprendre une époque mais les plus connus ne sont pas toujours les plus interessants. Si tu prends nos rois, les Colbert, Richelieu, Mazarin étaient des personnages
beaucoup plus interessants que nos régents et il y avait autour d'eux des personnages qui sont tombés dans l'oubli qui étaient mille fois supérieur en qualité à nos têtes couronnées. Je ne dis
pas que les chevaliers n'ont pas joué un rôle mais tellement mineur, ils existaient, ont joué leur carte, de là à les admirer ... . Tu aimes les armures, je te comprends mais la prestance ne doit pas masquer le reste ! tu peux aussi aimer une tenue royale,
majestueuse, sans pour autant oublier l'homme qui est derrière, il faut se méfier des apparences, parfois même des appâts rances 


J'aime aussi voir une belle armure mais de là à plaquer honneur, famille patrie dessus, il y a un pas que je ne franchis pas, je ne m'arrête pas à ça. Tout ça c'est de la forme mais le fond est
plus complexe, plus sombre et seul le fond m'interesse . Je disais que les mots ne servent qu'a véhiculer une
pensée, un uniforme ne sert qu'a différencier des castes, rien de plus, les aztéques le faisaient par les bijoux, les indiens par les trophées de chasse, les chevaliers par l'armure qui servait
avant toute chose à les protéger, pas à faire joli 


Pour les américains, je suis encore d'accord avec toi, mais je ne plaquerai jamais le mot liberté à coté de ce pays, je placerai plus le mot interet mais comme pour chaque nation, la France et
les droits de l'homme, tu y crois toi? La différence entre les USA et la France est dans la puissance, nous serions aussi fort qu'eux, nous ferions exactement la même chose, la bannière des
forces du bien est une plaisanterie, la différence profonde qui existe entre nous deux, c'est que je n'associe pas chevalerie et honneur comme je n'associe pas Amérique et
liberté 

Le Templier 19/08/2012 14:18



Cher Djamp,


J'ai bien dit que ce que j'aimais été très superficiel, c'est bien l'habit, l'armure, le cheval, le heaume, cet ensemble est magnifique je trouve. Je ne peux pas juger les hommes de l'époque
d'une part nous sommes au 21e siècle, nous n'avons donc pas les mêmes façon de pensés, d'autre part dans une figurine le coté bonne moeurs ne m'intéresse pas. Le comportement du
chevalier ne joue pas sur l'achat de ma collection ni sur mon intéret des chevaliers. Pour moi chevalier n'est pas qui veut.


Si je dois juger sur les vraies valeurs de l'homme, je peux rayer quasi toute les collections, à part les samourais toutefois certaines coutumes sont un peu extremes quand même.



djamp 16/08/2012 08:21


 Amusante cette manière de changer les propos de certains lecteurs .On passe d'une majorité à toute puis de la violence de la chevalerie à "ils n'avaient pas de cerveaux" . Lorsque je serai président de la république, je crois bien que je ne t'installerai pas au quai d'Orsay sinon tu vas nous mettre en guerre
avec tous les pays toi 


Le chevalier était issu d'une caste, on devenait chevalier grace à sa naissance, c'étaient souvent des gens instruits qui beneficiaient d'une excellente éducation de départ, ils étaient une sorte
d'élite dans la population. Après chacun menait sa barque afin de conquérir une réputation, chacun menait sa carrière dans le but soit de s'enrichir soit d'augmenter sa gloire ou les
deux . Dire qu'ils n'avaient pas de cerveaux est une aberration ! Dire qu'ils étaient de preux chevaliers au
coeur pur et à la gentillesse chevillée au corps en est une autre 


Un chef de guerre même parmi les barbares peu éduqués prouvait une grande intelligence soit tactique, soit "sociale", on ne devenait pas chef par hasard ! 


Après, ta vision angélique du chevalier sans peur, vaillant, qui défend la veuve et l'ophelin est une vision complètement tronquée de la réalité. Pour avoir du courage, il faut connaitre la peur,
le courage n'étant que (si je puis dire) la force de la surmonter ! Le moyen age était dur, c'étaient des guerriers, comment peux tu nier ce fait?  C'étaient des soldats qui menaient leurs vies dans la violence des champs de bataille, qui devaient montrer leur valeur au combat,
tu peux les voir en robe à fleurs si ça t'amuse mais ce n'était pas le cas ! Après, la propagande a fait que l'image qui reste dans l'imagerie d'Epinal est celle que tu décris mais les rois de
France sont ils tous des personnages merveilleux qui ont construit de magnifiques chateaux? tu peux t'arreter à ça mais tu passes à coté de l'Histoire. Tu préferes le mythe comme tu l'écris,
d'accord mais ça n'a rien à voir avec la chevalerie telle qu'elle était, tu peux voir les templiers comme de gentils gardes qui défendaient le pélerin ou comme des envahisseurs violents et
barbares. Les croisades, si tu te places du coté chrétien c'était la sauvegarde des lieux saints, si tu te places du coté musulman c'était ni plus ni moins que ce qu'on fait les vikings sur notre
sol. Les vikings étaient ils de preux chevaliers avec un code de l'honneur? Pour moi, les vikings étaient des combattants qui ont inventé la technique de la guerre éclair et la propagande de la
peur au sein des populations, ils ne pratiquaient pas ça par hasard ! C'était pensé ! Pourtant on les voit comme des barbares non? et bien eux aussi avaient un cerveau 

Le Templier 18/08/2012 08:21



J'ai du mal à voir la différence entre un chevalier et l'homme dans notre société de capitalisme :


je cite : "c'étaient souvent des gens instruits qui beneficiaient d'une excellente éducation de départ, ils étaient une sorte d'élite dans la population. Après chacun menait sa barque
afin de conquérir une réputation, chacun menait sa carrière dans le but soit de s'enrichir soit d'augmenter sa gloire ou les deux"


Tu ne crois pas que ça peut s'appliquer à des breslos de patron, qui ont à coeur leur santé financière au détriment de la santé des autres. Je ne parle pas des banquiers, des politiciens et
j'en passe...


La vision que j'ai (si on veut), c'est la tradition, le folklore qui nous la transmet, c'est ce que je voulais démontrer avec cette chanson. Maintenant je suis d'accord, le moyen age n'était
pas rose, d'ailleurs ceux qui reconstituent cette période ne sont pas fou. On aime tendre à ce genre de vie mais on a tjours le portable non loin de l'armure, personne ne voudrait réellement
retomber à cette période. Je vois dans l'armure un privilège que certains ou certaines voient dans le port de l'uniforme. Pourtant quand on voit nos jeunes se faire tuer à la guerre, ce n'est pas
plus prestigieux qu'à l'époque du moyen age.


Ca m'étonne que tu n'aies pas osé faire un parallèle entre ma vision des figurines et ma vision des chevaliers car je les regarde de la meme manière, ce que j'aime chez l'un et l'autre c'est
finalement l'allure. Un homme sur un cheval avec une armure, un cheval en robe ou en armure, ça a de la gueule ! ça envoi ! ça pète ! C'est ça la beauté du chevalier. C'est ce que cela dégage,
honneur, gloire, courage. Je ne dis pas que le sont tous mais c'est ce qu'il dégage. N'importe quel pingouin, bien accoutré, de nos jours, peut faire le change, au fond ça ne l'empèche pas d'etre
un abruti. Je placerai bien là le traditionel : "l'habit ne fait pas le moine".

Il y a tout de même une différence entre le but viking et le but des croisés. Au final, je suis assez d'accord avec toi, ça ressemblait plus à une conquête. Théoriquement c'était pour les
lieux saint. Tu sais, il n'y a pas si longtemps, les Américains recherchaient des armes massives, ils cherchent encore...