Collection Tiramani - Trencavel - Etains du Graal.

Publié le par Le Templier

Trencavel + décor


Figurine qui a bien marché, je ne l'aurais sans doute jamais, elle est épuisée maintenant. J'avais tardé dans son achat car un petit quelque chose me géné au niveau du casque. Sa pose majestueuse ainsi que l'étendard en fait une figurine emblématique.

Petit point historique, j'espère que je ne me trompe pas de personnage.

Raimond-Roger Trencavel (1185 - 1209 est un membre de la Maison Trencavel.

Il était vicomte d'Albi, d'Ambialet et de Béziers (fiefs tenus du comte de Toulouse), et vicomte de Carcassonne et de Razès. Il fut l'un des héros et en même temps l'une des premières victimes de la croisade des Albigeois.
Raimond-Roger vivait au château comtal de Carcassonne qui avait été construit par ses ancêtres au XIe siècle. Bien que n'étant pas cathare, Raimond-Roger avait adopté l'attitude permissive et libérale des seigneurs du Languedoc en matière de religion. Il était le plus compromis des grands vassaux de la région. Tolérant, il comptait sur la communauté juive pour administrer Béziers, son deuxième fief par ordre d'importance.

Le pape Innocent III déclenche la croisade contre les albigeois. Il fait prononcer des sentences d'excommunication envers les seigneurs du Languedoc (ceci concerne, entre autre, Raimond-Roger et son oncle Raymond VI de Toulouse) jugés trop permissifs envers les hérétiques et donne leur terre en proie.

A la mi-1209, les croisés se rassemblent à Lyon et commencent à marcher vers le Sud. En juin, Raymond de Toulouse, voyant le danger se rapprocher, fait acte de contrition à Valence et promet de lutter contre l'hérésie. Son excommunication est levée, il se joint aux croisés et ses terres deviennent alors protégées.

Ces croisés passent à Montpellier et se dirigent vers les terres de Raimond-Roger. Ce dernier tente de suivre les pas de son oncle mais les légats du pape refusent de le recevoir. Les croisés marchent sur Béziers dont ils firent le sac en juillet. Raimond-Roger s'était replié sur Carcassonne.

Les croisés entament le siège de la cité. En tant que vassal du roi d'Aragon, Raimond-Roger s'attendait à ce que Pierre II vienne le secourir, mais ce dernier, vassal direct du pape préféra la voie diplomatique et joua le médiateur. Les négociations échouèrent et le roi repartit.

L'eau vint à manquer dans la cité, ce qui provoqua sa reddition le 15 août.

Ce fut Raimond-Roger qui prit en charge les négociations. Ce qui s'y passa est soumis à des spéculations. Fût-il arrêté pendant les pourparlers ou se constitua-t-il en otage en échange de la vie des habitants de la cité ? Toujours est il qu'il se retrouva emprisonné dans une de ses propres basses-fosses et les habitants de Carcassonne furent chassés de la ville sans pouvoir prendre de quoi assurer leur subsistance.

Quelques mois plus tard, Raimond-Roger mourut au fond de son cachot, vraisemblablement d'une dysenterie. Simon de Montfort, qui avait participé à la croisade et pris possession des territoires de Trencavel, fut accusé de l'avoir fait empoisonner.

Ma première réaction en voyant les photos a été de dire que le décor me paraissait petit par rapport aux différentes photos.
Autre détail relevé par Tiramani, la couleur du décor. Je ne comprenais pas pourquoi il me disait qu'il était clair, c'est vrai qu'après Simon de Montfort, St Georges, j'oubliais bien rapidement que Jacques de Molay avait un très joli décor un peu patiné, tirant sur le rouge. C'est vrai que pour une pièce de ce prix, le décor aurait pu peut etre, etre aussi réussi que celui de Jacques de Molay. Cependant je ne sais pas trop, il est vrai que je préfère le travail sur le décor de Jacques de Molay mais j'aime aussi l'idée de pierre blanche des chateaux forts. Trencavel étant du sud c'est vrai que la pierre est peut etre plus rouge ou colorée que la pierre calcaire des cotes Normandes. Le plus chocant reste la taille du décor.





L'étendard est vraiment bien gravé. ainsi que le bouclier.


C'est vraiment une très belle pièce, sa position est vraiment intéressante. 


Je ne sais pas ce qui me choc sur ce casque mais il y a un petit quelque chose. Sinon la figurine est bien gravée, la cotte de mailles est réussies, les boucles de la cape sont bien décorés.


La longue cape au vent est bien réalisée, les plis sont tres bien rendus.


Sur cette photo le casque ne me gene pas, la cotte d'arme est comme à l'habitude bien représentés. Très beau travail dans l'ensemble, cette réalisation est complète et très bien faite. Une des grosses pièces qui me passe devant le nez, et qui ne sera pas la dernière...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tiramani 06/05/2009 12:15

Oui tout à fait j'y ai fait un an , l'année je ne sais plus cela remonte , faut avoir de la mémoire pour ce rapeler de mon nom.A qui ai je l'honneur , voir si je me souvient ?(olivier.tiramani@hotmail.fr)

scarabosaure 06/05/2009 11:28

Bonjour, chouette collection...Mais une question : seriez vous olivier tiramani, ancien de vatel entre autres ?

tiramani 14/04/2009 22:48

Disons que c'est facil , je le lit en ce moment , presque à la fin .Il resume une oeuvre en cinq volume qui n'est pas tres chere d'ailleurs en livre de poche que j'acheterai prochainement.J'y ai apris beaucoup sur cette periode , comme à chaque ouvrage historique que je lis d'ailleurs.Ce qu'il faut comprendre en fait c'est qu'à cette époque le Languedoc n'etait pas encore "Français" et que la politique n'avait rien à envier à celle d'aujourd'hui.

Le Templier 15/04/2009 09:00


J'ai regardé, en effet le livre me semble complet et pas trop gros à lire. Je l'acheterai sans doute.


tiramani 14/04/2009 14:43

Il y a de plus une erreur sur l'heraldique , (l'écu et l'etendart )mais bon pour ce qui ne si interrese pas , l'erreur ne saute pas au yeux.Pour ce qui est de l'histoire , beau résumé , mais si je peux me permettre , Le Comte de Toulous etait aussi tres compromis et ce n'etait qu'une ruse politique , qui c'est retourné contre lui par la suite , il etait present effectivement au siége de Carcassonne mais ni à pas participé militairement , son fils fils a d'ailleurs recuperé ses terres par la suite au main du fils de Montfort moins fin stratége que son pére.Trés bon ouvrage pour ceux qui seraient interessé par l'histoire Cathares et qui résume bien les faits : HISTOIRE DES CATHARES .De : Michel Roquebert grand spécialiste du sujet.

Le Templier 14/04/2009 15:40


C'est noté pour l'héraldique, je l'avais pourtant sous les yeux, je vais étudier cela. Pour l'historique n'hésitez pas à compléter ou réfuter ce que je mets. De
plus vous semblez calé en histoire donc toutes les remarques sont constructives. Merci pour la référence du bouquin, je m'intéresse beaucoup à cette période, je le note et je l'acheterais peut
etre.